Peuple de France-Revue de presse: « Exténués » et en arrêt de travail, des CRS n’assurent pas la sécurité des ministres

jeudi 25 avril 2019

« Exténués » et en arrêt de travail, des CRS n’assurent pas la sécurité des ministres

La compagnie de CRS 51 devait assurer ce jeudi 25 avril le déplacement à Tours de Laurent Nunez et de l’autre secrétaire d’État Marlène Schiappa. 48 des 61 CRS sont en arrêt de travail depuis ce matin.
La compagnie de CRS 51 devait assurer ce jeudi 25 avril le déplacement à Tours de Laurent Nunez et de l’autre secrétaire d’État Marlène Schiappa. 48 des 61 CRS sont en arrêt de travail depuis ce matin.

« Ils sont exténués physiquement et moralement », affirme Christophe Granger, délégué zonal Unsa Police de la Région Ouest.



48 des 61 CRS de la CRS 51, basée à Orléans, sont en arrêt de travail depuis ce jeudi matin. Ils devaient assurer la sécurité du déplacement à Tours de Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, et de Marlène Schiappa, secrétaire d’État chargée de l’Égalité des femmes et des hommes.

« Des mois qu’ils sont sur la brèche, explique Christophe Granger. Leurs repos physiologiques ne sont pas respectés. Ils enchaînent les vacations à un rythme effréné. Ils peuvent faire 35 heures en deux jours. Certains sont proches du burn-out ». D’autant, ajoute-t-il, qu’ils estiment « ne pas avoir la reconnaissance de leur direction ».

La CRS 13, basée à Saint-Brieuc, a dû remplacer la compagnie de CRS 51 au pied levé. « Nous comprenons nos collègues. Ils ont raison. Nous aussi, on n’en peut plus », confie un CRS de Saint-Brieuc.

[...]

En savoir plus sur ouest-france.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ "gilets jaunes", manifs lycéennes,... Des CRS épuisés racontent leur ras-le-bol

1 commentaire:

Participer à la discussion

Articles à lire aussi