Peuple de France : Cardinal Robert Sarah : “Si les dirigeants de l’Occident oublient ses racines chrétiennes, ils le conduisent droit à sa perte”

mardi 9 avril 2019

Cardinal Robert Sarah : “Si les dirigeants de l’Occident oublient ses racines chrétiennes, ils le conduisent droit à sa perte”

A l'occasion de la parution de l'ouvrage "Le soir approche et déjà le soir baisse" publié aux éditions Fayard, le cardinal Robert Sarah se livre à Atlantico.
A l'occasion de la parution de l'ouvrage "Le soir approche et déjà le soir baisse" publié aux éditions Fayard, le cardinal Robert Sarah se livre à Atlantico.

Diriez-vous que l'Eglise est en crise parce qu'elle est trop occidentale ? Ou que l’occident est en crise car le christianisme l’est aussi ?


 Je peux me tromper, mais moi je ne distingue pas l'Occident de l'Eglise. L'Occident est chrétien, a été façonné par le christianisme. Sa culture, son art, sa vision de l'homme sont chrétiens. La crise de l'Eglise est en même temps la crise de l'Occident. La crise de l'Occident est en même temps celle de l'Eglise. Nous ne pouvons pas logiquement séparer les deux. Pour moi, comme Africain, l'Occident a été créé par le christianisme, même si on refuse les racines chrétiennes de l'Occident aujourd'hui. Mais on ne peut pas nier cette culture, ce que vous êtes. Votre art, votre musique, tout est chrétien. Les deux s'influencent. L'Occident n'est pas quelque chose en l'air.

Vous dites d'ailleurs qu'il faut proposer aux migrants notre foi chrétienne, pas l'imposer, la charité doit être gratuite, mais qu'il faut proposer notre identité…

Si je reçois quelqu'un, je lui donne le meilleur de moi-même, ce que j'ai de plus beau. Or, si je donne aux migrants uniquement un toit, du travail, des médicaments… et que je lui cache ce qui fait vraiment un homme, son ouverture au transcendant, je le prive. Pourquoi ne pas proposer au migrant ma foi chrétienne ? Je ne lui impose absolument pas, je lui dit seulement : c'est une très bonne possibilité pour ton salut.

Au-delà de ce que nous proposons aux migrants, je suis troublé par ce renoncement de l’Occident à sa propre identité. Non seulement, nous ne savons plus expliquer aux autres qui nous sommes mais nous ne le savons souvent plus nous-mêmes.

Je crois que l'Occident pourra disparaître s'il oublie ses racines chrétiennes. Les barbares sont déjà là, en son sein. Et ils lui imposeront leur culture, ils lui imposeront leur religion, leur vision de l'homme, leur vision morale si l’Occident n’a plus qu’un ventre mou et fuyant à leur opposer.

Est-ce qu'une telle mort de l'Occident signifierait une mort de l'Eglise ?

Cette mort de l'Occident pourrait entraîner la mort de l'humanité. L'Occident a eu la révélation divine par les apôtres, Pierre, Paul. Ils ont changé l'humanité et l'homme....

[...]

En savoir plus sur atlantico.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Aïcha, Franco-Algérienne, vote FN pour défendre les « racines chrétiennes » de la France

➜ Le Cardinal africain Sarah met en garde les Européens : « vous êtes envahis par des peuples qui vont vous dominer »

➜ «Vous perdez votre culture» : l'immigration changera l'Europe à jamais, selon Donald Trump

1 commentaire:

  1. Messieurs les politiques de France et d'Europe. Ecoutez,et lisez trés attentivement la mise en garde du cardinal Africain Sarah.Il prédit ce que vous faites semblant d'ignorer.lisez également ce qu'ecrit Aicha une Franco Algérienne. Votre obstination a accueillir,et toujours accueillir des immigrés a majorité illégale,ménera à l'explosion de l'Europe. Il ne faut pas sortir de l'école des anes pour comprendre ce grave probleme.Remettez vous en question, REFLECHISSEZ A L'AVENIR DE NOS HERITIERS.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi