Revue de presse française et internationale - Peuple de France: 51 associations demandent l'abrogation de la loi anticasseurs

vendredi 12 avril 2019

51 associations demandent l'abrogation de la loi anticasseurs

Estimant la loi anticasseurs «non nécessaire et même dangereuse», un collectif de 51 associations dénonce une atteinte à la liberté de manifester. Lors d'une conférence de presse commune ce 11 avril, il a appelé à la faire abroger.
Estimant la loi anticasseurs «non nécessaire et même dangereuse», un collectif de 51 associations dénonce une atteinte à la liberté de manifester. Lors d'une conférence de presse commune ce 11 avril, il a appelé à la faire abroger.

Un collectif de 51 associations, dont la Ligue des droits de l'homme (LDH) et Amnesty international,
ont demandé l'abrogation de la loi anticasseurs instaurant notamment un délit de dissimulation du visage dans les manifestations et entrée en vigueur le 11 avril après avoir été partiellement censurée.

«Le compte n'y est toujours pas. Nous continuons de penser que cette loi est non nécessaire et même dangereuse. [...] Même si la liberté de manifester va rester de façon formelle, elle va faire l'objet de telles restrictions qu'elle sera vidée de sa substance», a affirmé Michel Tubiana, président d'honneur de la LDH, lors d'une conférence de presse à Paris.




Adoptée le 12 mars en réponse aux violences lors des mobilisations des Gilets jaunes, cette proposition de loi venue de la droite crée notamment un délit de dissimulation volontaire de «tout ou partie» du visage, passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.


[...] 


En savoir plus sur francais.rt.com 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi