Peuple de France-Revue de presse: "Il faut arrêter le délire, on est en prison bordel!": le coup de gueule d'un surveillant sur les conditions de détention

vendredi 8 mars 2019

"Il faut arrêter le délire, on est en prison bordel!": le coup de gueule d'un surveillant sur les conditions de détention

En direct sur RMC, l'homme est revenu sur la situation des prisons françaises où il juge que la sécurité n'est pas assurée au lendemain de l'attaque de la prison de Condé-sur-Sarthe.
En direct sur RMC, l'homme est revenu sur la situation des prisons françaises où il juge que la sécurité n'est pas assurée au lendemain de l'attaque de la prison de Condé-sur-Sarthe.

Deux surveillants ont été agressés dans la prison de Condé-sur-Sarthe par un détenu radicalisé et sa compagne qui était venue lui rendre visite. 


"A un moment donné, il faut arrêter le délire, on est en prison bordel! C’est quand même grave. Parce que la doctrine en prison actuellement, c’est 'on ne doit priver de ses libertés une personne détenue, mais il doit avoir la même que dehors'. C'est d'ailleurs pour cela qu'on dit aujourd'hui qu'il faut avoir un téléphone fixe dans la cellule. Mais à un moment donné, ce n'est plus la prison", appuie-t-il. 



[...]

En savoir plus sur rmc.bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:


2 commentaires:

  1. J'estime qu'une personne emprisonnée ne doit avoir aucun droit.Oui un,celui de fermer sa gueule.Il n'est pas là par pur hasard. Je trouve tout a fait scandaleux de doter les cellules de téléphones fixes,de télévision,de salle de gym,et autres avantages.Ils sont là pour avoir commis des actes réprehensibles. Des assassins et des traites a la patrie n'ont droit à aucun égard.Une vie tranquille derriére les barreaux avec tous les avantages c'est intolérable vis a vis des victimes de ces sauvages.

    RépondreSupprimer
  2. Et, en plus, sans aucun frais pour eux. Ils sont mieux lotis que certains qui travaillent et à qui on demande des impôts, justement pour entretenir ces criminels.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi