Peuple de France-Revue de presse: Un syndicaliste “scandalisé” par la gestion des forces de l’ordre

dimanche 17 mars 2019

Un syndicaliste “scandalisé” par la gestion des forces de l’ordre

Le secrétaire national CRS à l’UNSA Police avoue ne pas comprendre les mauvaises priorités des effectifs de police lors des manifestations des “gilets jaunes”.
Le secrétaire national CRS à l’UNSA Police avoue ne pas comprendre les mauvaises priorités des effectifs de police lors des manifestations des “gilets jaunes”.


Coup de gueule. Au soir d’un nouvel épisode de violence à Paris, le secrétaire national CRS du syndicat de police UNSA a confié à franceinfo que le potentiel des forces de police et de gendarmerie en matière de maintien de l’ordre était fortement sous-exploité lors des manifestations des « gilets jaunes ».
« On a 12 compagnies de CRS qui ont été cantonnées et cloisonnées pour sanctuariser l’Elysée et on a laissé les débordements se faire », a-t-il dénoncé, avant d’envoyer une pique au ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, qui est allé rencontrer les forces de l’ordre devant le commissariat du 8e arrondissement de Paris, pendant l’acte 18. « Venir saluer les forces de l’ordre c’est toujours important. Il va saluer les fonctionnaires de police qui n’ont absolument pas été engagés sur le dispositif », a déploré le syndicaliste. 

Pour lui c’est simple. Il y a de mauvaises priorités dans la gestion des forces de l’ordre et de la sécurité à Paris. « C’est flagrant, à partir du moment où on n’anticipe pas un dispositif qui était annoncé à risques avec aucun contrôle en amont, avec des dispositifs qui auraient pu être maîtrisés », a-t-il expliqué à la radio.

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi