Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Nicole Belloubet évoque "2000 jugements" de gilets jaunes dont 40% concernent de la prison ferme

dimanche 24 mars 2019

Nicole Belloubet évoque "2000 jugements" de gilets jaunes dont 40% concernent de la prison ferme

Nicole Belloubet a révélé, ce dimanche sur notre antenne, que sur les 2000 jugements de gilets jaunes déjà rendus, 40% sont des peines d'emprisonnement ferme.
Nicole Belloubet a révélé, ce dimanche sur notre antenne, que sur les 2000 jugements de gilets jaunes déjà rendus, 40% sont des peines d'emprisonnement ferme. 

La justice intervient. C'est le message qu'a voulu porter la ministre de la Justice Nicole Belloubet, invitée ce dimanche de BFM Politique, concernant l'interpellation et le jugement de gilets jaunes lors des manifestations qui se déroulent en France depuis quatre mois.


Nicole Belloubet a, ensuite, révélé que sur les 2000 jugements de manifestants intervenus, "40% sont des peines d'emprisonnement ferme et 60% d'autres types de sanctions comme des travaux d'intérêt général ou des sursis".

La ministre de la Justice a précisé que "presque 390 mandats de dépôt ont été prononcés, ce qui correspond à des personnes qui ont été en prison".

[...]

En savoir plus sur bfmtv.com


Sur le même thème lire aussi:

3 commentaires:

  1. Ces politiciens traîtres devraient jeter eux-mêmes en prison, mais cela ne se passera jamais. Donc, c`est à nous de prendre la justice en main.

    RépondreSupprimer
  2. Pour ma part je sais bien que les casseurs sont commandités par le pouvoir, et qu'ils essaient de faire payer au petit peuple tout cela, la justice s'il y en a encore dans notre pays est à plusieurs vitesse et surtout la marche arrière qui ne fait que se mettre en place, un gouvernement de voyous, fait par des voyous, et je croyais que les prisons étaient déjà surchargées où vont ils loger ces gens ? et pourront ils voter eux aussi, ? bien sur que non parce qu'ils sont eux déchus de leurs droits civiques alors que les criminels vont bizarrement les retrouver pour les européennes on marche sur la tête maintenant je comprends ceux et celles qui le peuvent fuient la France nous ne sommes plus un pays libre mais sous dictature

    RépondreSupprimer
  3. Nous gj sommes dans la rue pour réclamer un mieux vivre et on récolte la prison. Voilà comment ce gouvernement traite ses administrés.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi