Peuple de France-Revue de presse: Montpellier. Condamné à 12 ans de prison, un violeur en série marocain ne sera pas expulsé

vendredi 1 mars 2019

Montpellier. Condamné à 12 ans de prison, un violeur en série marocain ne sera pas expulsé

Âgé de 26 ans, Lahcen A. a été jugé ce jeudi pour deux viols et cinq agressions sexuelles commis en 2015. La Cour d’Assises de Montpellier a condamné le violeur marocain à douze années de prison mais a refusé de prononcer une peine d’interdiction de territoire.
Âgé de 26 ans, Lahcen A. a été jugé ce jeudi pour deux viols et cinq agressions sexuelles commis en 2015. La Cour d’Assises de Montpellier a condamné le violeur marocain à douze années de prison mais a refusé de prononcer une peine d’interdiction de territoire.

Le 2 août 2015, rue Marceau à Montpellier, une jeune femme rentre chez elle suivie par un homme. Lorsqu’elle rentre dans son immeuble, l’individu l’attrape par le cou, la jette au sol et commence à sortir son sexe. Terrifiée, la jeune femme se met à hurler et ses cris vont alerter les voisins qui arrivent mais l’agresseur parvient à prendre la fuite.

Des agressions comme celle-ci, Lahcen A. va en commettre six autres cet été là. Parmi ces femmes, deux ne pourront pas échapper aux griffes de leur agresseur et seront violées.

Après une longue enquête de la brigade des mœurs de la sûreté départementale, l’homme sera finalement interpellé en 2016 après un voyage au Maroc. Il a pu être identifié grâce à des videurs de boîte de nuit à qui la police avait présenté une capture d’une vidéo surveillance. L’homme ressemblait à un individu qui traînait souvent autour du Rockstore, son frère Youcef. Ce dernier a confirmé l’existence de son frère alors qu’il était lui même interpellé par des policiers pour avoir importuné des filles.

Lahcen A. expliquera aux policiers que s’il était venu en France c’était pour trouver quelqu’un avec qui se marier.

Ce jeudi le tribunal a condamné le violeur marocain à une peine de 12 ans de prison assortie d’une obligation de suivi socio-judiciaire de 5 ans et d’une peine de 5 ans de prison s’il ne respectait pas son obligation de soins. La cour a, en revanche, refusé d’expulser Lahcen A. du territoire français contrairement à la demande de l’avocat général.



Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi