Peuple de France : Un migrant irakien jugé pour un meurtre qui a choqué l'Allemagne

mardi 12 mars 2019

Un migrant irakien jugé pour un meurtre qui a choqué l'Allemagne

Un Irakien débouté de sa demande d'asile est jugé à partir de mardi pour le meurtre d'une adolescente allemande, une affaire qui a suscité un vif émoi et dont l'extrême droite s'est emparée pour dénoncer les migrants.
Un Irakien débouté de sa demande d'asile est jugé à partir de mardi pour le meurtre d'une adolescente allemande, une affaire qui a suscité un vif émoi et dont l'extrême droite s'est emparée pour dénoncer les migrants.

Selon le parquet, Ali Bashar, 22 ans, a tué le 23 mai dernier Susanna Feldmann, 14 ans, après l'avoir violée. Il est également accusé de viols répétés sur une enfant de 11 ans, crimes pour lesquels il sera jugé à compter du 19 mars. 


Son cas est l'un de ces faits divers dont le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD) s'est saisi pour dénoncer la politique d'accueil des migrants de la chancelière Angela Merkel en 2015 et 2016, années où plus d'un million d'entre eux sont arrivés dans le pays. Parmi eux Ali Bashar.

L'AfD avance les uns après les autres tous les cas de violences contre des femmes par des étrangers, avec comme étendard principal l'exemple des centaines d'agressions sexuelles en série commises la nuit du Nouvel an 2015-2016 à Cologne, pour lesquelles à ce jour seules trois personnes ont été condamnées en justice.  

En août dernier, c'est aussi le meurtre d'un Allemand par un réfugié syrien en Saxe, un bastion de l'AfD, qui a fait les gros titres. Peu après, des manifestations à l'appel de divers groupes d'extrême droite ont dégénéré en violences et en "chasses à l'étranger", selon les mots d'Angela Merkel.

L'affaire Susanna Feldmann, dont le corps avait été retrouvé trois semaines après sa mort, a fait d'autant plus de bruit que l'auteur présumé avait pu fuir vers l'Irak avec toute sa famille sans être inquiété. 

Ali Bashar a finalement été livré quelques jours plus tard au chef de la police fédérale allemande, venu spécialement au Kurdistan irakien pour négocier cette remise.

Ali Bashar était bien connu de la police. Au printemps 2018, avant la mort de Susanna, il faisait l'objet d'enquêtes pour vol, viol et pour avoir craché sur un policier.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Articles à lire aussi