Peuple de France : Marine Le Pen: "On ne répond pas à la souffrance d'un peuple par une réponse policière"

mercredi 20 mars 2019

Marine Le Pen: "On ne répond pas à la souffrance d'un peuple par une réponse policière"

"On ne répond pas à la souffrance d'un peuple par une réponse policière", a estimé mardi Marine Le Pen à propos des mesures annoncées par le gouvernement après un regain de violences lors de la manifestation de samedi des "gilets jaunes".
"On ne répond pas à la souffrance d'un peuple par une réponse policière", a estimé mardi Marine Le Pen à propos des mesures annoncées par le gouvernement après un regain de violences lors de la manifestation de samedi des "gilets jaunes".

"Est-ce qu'il y a des gilets jaunes qui se sont radicalisés? Bien sûr que oui. Ils se sont radicalisés parce que 18 fois de suite ils n'ont eu aucune écoute du pouvoir politique
et aucune réponse à leur souffrance", a déclaré à RFI et France 24 la présidente du Rassemblement national.

"On les a radicalisés en ne leur apportant pas de réponses", a-t-elle ajouté, en proposant à nouveau de dissoudre l'Assemblée nationale, avec "le vote préalable de la proportionnelle et du référendum d'initiative populaire".

"La seule sortie de crise possible dans une démocratie, c'est le vote, il n'y en a pas d'autre", a plaidé la députée du Pas-de-Calais.

Elle a encore accusé le gouvernement d'avoir "laissé le désordre s'installer" parce qu'il "a eu le sentiment qu'il tirait un bénéfice électoral à incarner l'ordre face au désordre"...

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:


1 commentaire:

  1. Tout à fait d'accord,MAIS,car il y a un grand MAIS,comment faire voter par l'assemblée,au 3/4 macro"niste",une loi qui va les éjecter ???La proportionnelle ne pourra passer dans ces conditions.Et c'est bien dommage.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi