Peuple de France-Revue de presse: Île-de-France: les sans-papiers algériens bénéficient d’un nouvel avantage

samedi 30 mars 2019

Île-de-France: les sans-papiers algériens bénéficient d’un nouvel avantage

Les sans-papiers en Île-de-France, dont les Algériens, peuvent désormais bénéficier de remboursement rétroactif de 75 % des frais de transport souscrits à un forfait Navigo mois ou Navigo semaine, effectués entre mars 2016 et octobre 2018.
Les sans-papiers en Île-de-France, dont les Algériens, peuvent désormais bénéficier de remboursement rétroactif de 75 % des frais de transport souscrits à un forfait Navigo mois ou Navigo semaine, effectués entre mars 2016 et octobre 2018.

Les bénéficiaires de ce remboursement mis en place par l’Agence Solidarité Transports, doivent cependant être bénéficiaires de l’Aide médicale d’État (AME) destinée aux étrangers en situation irrégulière en France.


Entre mars 2016 et octobre 2018, les sans-papiers d’Île-de-France inscrits à l’AME n’avaient plus la possibilité de rentrer dans le dispositif Solidarité Transport qui leur permettaient de se déplacer avec 50 % de réduction sur les billets à l’unité.

« Les bénéficiaires de l’AME ayant acheté des forfaits sur cette période sont éligibles à un remboursement de 75 % du tarif acquitté pour chaque achat....

[...]

En savoir plus sur observalgerie.com


Sur le même thème lire aussi:

1 commentaire:

  1. Mais tous ces connards décideurs certainement de gauche,ont perdu la téte.Ce ne sont purement et simplement que des traites a la nation.
    Tout est fait pour africaniser la France,et l'Europe.Mais bon sang pour qu'elle raison nous ne sommes plus prioritaires chez nous.Pour un Francais,on nous dit il n'y a plus d'argent dans les caisses,alors que macron envoie des millions d'euros en afrique.S'occupe t on des SDF,des jeunes sans emploi,des personnes agées a la rue.....Non seulement vous etes des traites,mais je vous considére comme des collaborateurs au service de l'islam.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi