Peuple de France : Grenoble: nuit de violences après le décès de deux jeunes

dimanche 3 mars 2019

Grenoble: nuit de violences après le décès de deux jeunes

Un quartier de Grenoble a été le théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de violences urbaines après le décès de deux jeunes qui ont percuté en scooter un autobus après un refus d'obtempérer, selon des sources policières citées par Reuters.
Un quartier de Grenoble a été le théâtre dans la nuit de samedi à dimanche de violences urbaines après le décès de deux jeunes qui ont percuté en scooter un autobus après un refus d'obtempérer, selon des sources policières citées par Reuters. 

Les deux jeunes gens, originaires du quartier Mistral, circulaient sans casque et ont refusé de s'arrêter à un contrôle de police.


A la suite de l'accident qui leur a coûté la vie, la tension est brusquement montée dans le quartier. Après minuit, 30 à 40 personnes ont tenté d'envahir une caserne de CRS voisine du quartier Mistral. Les assaillants ont notamment incendié des voitures dans le voisinage.

Une centaine de personnes cagoulées ont par ailleurs dressé des barricades enflammées dans le quartier Mistral et jeté des projectiles ainsi qu'une trentaine de cocktails Molotov sur des policiers de la sécurité publique.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr


Sur le même thème lire aussi:

1 commentaire:

  1. Inadmissible de tels comportements sauvages sur notre territoire. Castaner au lieu de prendre pour cible les gilets jaunes ferait bien de donner les ordres qui s'imposent aux forces de l'ordre et a la justice. Mais a une justice ferme pas a 2 vitesses selon que l'on soit arabe ou francais.Ce qui est incompréhensible c'est de voir un Président intérimaire silencieux sur ces sujets tres grave de la société. Il préfére s'exiber en bras de chemise dans son macron circus.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi