Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Gilets jaunes acte 19: Castaner demande au nouveau préfet de police de Paris "une impunité zéro"

jeudi 21 mars 2019

Gilets jaunes acte 19: Castaner demande au nouveau préfet de police de Paris "une impunité zéro"

Le ministre de l'Intérieur a rappelé jeudi au nouveau préfet de police de Paris sa "première mission", "maintenir l'ordre public", et ce "dès samedi", lors de l'acte 19 des "gilets jaunes", l'exhortant à faire preuve d'une "impunité zéro" après les violences de samedi dernier sur les Champs-Elysées.
Le ministre de l'Intérieur a rappelé jeudi au nouveau préfet de police de Paris sa "première mission", "maintenir l'ordre public", et ce "dès samedi", lors de l'acte 19 des "gilets jaunes", l'exhortant à faire preuve d'une "impunité zéro" après les violences de samedi dernier sur les Champs-Elysées.

S'adressant à Didier Lallement, le préfet de police intronisé jeudi après le limogeage de Michel Delpuech
à la suite des violences, saccages et pillages commis samedi sur les Champs-Elysées lors de la manifestation des "gilets jaunes", Christophe Castaner a solennellement insisté sur "l'exigence urgente de l'ordre public".


"Votre première mission, évidemment, sera de maintenir l'ordre public dans la capitale", a-t-il ainsi déclaré lors d'un discours dans la cour de la préfecture de police, en plein coeur de Paris.

"Je vous demande de faire en sorte que la doctrine du maintien de l'ordre, telle que nous l'avons redéfinie entre le 1er et le 8 décembre (acte 3 et 4 des "gilets jaunes", NDLR) soit effectivement et résolument mise en oeuvre, sans hésitation ni demie-mesure", a développé le locataire de la place Beauvau, réclamant "qu'elle soit effective dès samedi".

"M. le préfet de police, je vous demande donc une impunité zéro. La place des blacks blocs est en prison, pas sur les Champs-Elysées", a continué Christophe Castaner.

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:

 "Gilets jaunes": "Il y aura peut-être plus de blessés de part et d’autre parce qu’on va aller au contact", prévient un CRS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi