Peuple de France - Revue de presse française et internationale: "chien", "sale Français": un élu parisien menacé de mort après son accrochage avec l'algérien Rachid Nekkaz

jeudi 14 mars 2019

"chien", "sale Français": un élu parisien menacé de mort après son accrochage avec l'algérien Rachid Nekkaz

L’élu de droite à la municipalité de Paris, Pierre Liscia a révélé avoir reçu plusieurs menaces de mort après son échange tendu avec l’opposant et homme d’affaires algérien Rachid Nekkaz, lors de l’émission « Les Terriens du dimanche » sur C8.
Capture d'écran (Twitter)
L’élu de droite à la municipalité de Paris, Pierre Liscia a révélé avoir reçu plusieurs menaces de mort après son échange tendu avec l’opposant et homme d’affaires algérien Rachid Nekkaz, lors de l’émission « Les Terriens du dimanche » sur C8.

L’élu-chroniqueur s’en est pris virulemment à Rachid Nekkaz lors de l’émission « Les Terriens du dimanche », refusant de lui serrer la main et le qualifiant d’ « islamiste bon teint ».

« Je crois sincèrement que vous avez préféré la cravate à la barbe : il me semble que vous êtes un islamiste, bon teint certes, mais un islamiste. Vous cautionnez toutes les dérives de l’islamisme radical en France, vous les incitez, vous êtes un proche ami de Tariq Ramadan, vous avez d’ailleurs manifesté pour sa libération. Vous vous targuez d’être proche des milieux islamistes, de pouvoir leur parler. Si vous êtes l’alternative à Bouteflika en Algérie, je suis très inquiet pour eux », a-t-il déclaré dimanche 10 mars, sur le plateau de l’émission « Les Terriens du dimanche ».
*****



L'échange s'est arrêté là sur le plateau de l'émission, mais a connu une suite violente à distance : en l'espace de quelques heures, Pierre Liscia a reçu des centaines de messages insultants, violents, voire menaçants. Ils ont été envoyés sur sa page Facebook, en commentaires de la vidéo où le chroniqueur avait posté sa confrontation avec Nekkaz tirée des Terriens du dimanche, et également par messages privés. Dans ces envois, que nous avons pu consulter, on trouve de tout. Des visuels maculant la photographie de Pierre Liscia de sang ou de feu, des photographies de drapeaux français brûlés, des insultes - "chien", "sale Français", "vendu" -, des références régulières aux "juifs" et "sionistes", ainsi que des menaces plus ou moins explicites : "Les Algériens ne seront pas miséricordieux envers vous, écrit un internaute. Mieux vaut faire attention". Un autre prévient : "Entre dans l'islam, sinon tu le regretteras". "Tu es en cible", conclut un troisième.

Sources: observalgerie.com - marianne.net


Sur le même thème lire aussi:

➜ «Tu vas mourir» : un député macroniste visé par une menace de mort raciste

➜ Alpes-Maritimes: Des tags racistes incitent à "tuer les Arabes"

➜ Une députée LREM « Je ne mettrai jamais un pied dans l'Hémicycle s'il y a une femme voilée. »

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi