Peuple de France-Revue de presse: Résidence La Lanterne : les habitudes de Macron agacent les policiers

vendredi 22 février 2019

Résidence La Lanterne : les habitudes de Macron agacent les policiers

Les déplacements réguliers d’Emmanuel Macron à la résidence présidentielle de La Lanterne à Versailles obligent la police à y déployer des unités qui seraient plus utiles ailleurs.
Les déplacements réguliers d’Emmanuel Macron à la résidence présidentielle de La Lanterne à Versailles obligent la police à y déployer des unités qui seraient plus utiles ailleurs. 


Les syndicats policiers sont las. Selon Paris Match, les séjours fréquents du chef de l’Etat au sein de la résidence présidentielle de La Lanterne posent problèmes aux différentes unités mobilisées.
Et pour cause, chaque week-end, ou presque, des patrouilles sont réquisitionnées au pavillon versaillais. Des gardes statiques qui ont le don d’agacer les syndicats. « Ce ne sont pas les gardes en soi qu’on dénonce », confie Julien Le Cam, délégué syndical Alliance des Yvelines. « C’est l’impact que ça a sur police-secours. Alors qu’il y a déjà peu d’équipages le week-end, qui trinque ? C’est la sécurité publique », déplore-t-il. Au total, trois patrouilles sont déployées à chaque venue du président, composées de six policiers. Ils sont en charge de l’extérieur du domaine, tandis que le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR) s’occupe de l’intérieur. « Ça plombe l’opérationnalité de l’ensemble du département », reproche le délégué Unité-SGP police, Cyril Thiboust. « Par moment à Versailles, on se retrouve à une patrouille, voire zéro sur le week-end ». 

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

2 commentaires:

  1. Il se prend vraiment pour le roi ce charlatan.Qu'il fasse attention a lui,il pourrait peut etre finir comme Louis XVI,ou au minimum quitter la France en douce.La France est dirigée par un grand malade;qui nous coute cher avec sa maman.

    RépondreSupprimer
  2. N'oublions pas que ses petits caprices d'addo boutonneux, très couteux en personnel, sont approuvés par plus de 30% des Français mougeons

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi