Peuple de France : Rejet de la fusion Alstom / Siemens : un camouflet pour Emmanuel Macron

jeudi 7 février 2019

Rejet de la fusion Alstom / Siemens : un camouflet pour Emmanuel Macron

La Commission européenne, par la voix de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence a interdit ce mercredi le « mariage » entre Alstom et Siemens.
La Commission européenne, par la voix de Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence a interdit ce mercredi le « mariage » entre Alstom et Siemens.

“La Commission a interdit la concentration parce que les entreprises n’étaient pas disposées à remédier aux importants problèmes de concurrence que nous avons relevés”, a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse ce jour.


Sévère revers pour Emmanuel Macron et Angela Merkel, fervents partisans de la création d’un champion européen du ferroviaire pour faire face, selon eux, à la concurrence chinoise.

Excellente nouvelle en revanche pour la France qui garde dans son giron, Alstom, très grande entreprise française du secteur des transports, principalement ferroviaires.

Cette fusion, qui n’avait de la fusion que le nom, était en réalité un don que nous faisions à Siemens d’Alstom ! Tout cela pour prétendument faire face à la concurrence chinoise sur le rail.
Pourquoi les dirigeants français s’obstinent-ils à brader notre patrimoine industriel quand on sait qu’il se porte très bien ? Pourquoi vouloir fusionner Alstom quand ont sait que cette entreprise a huit ans de carnets de commandes et 40 milliards d’euros de commandes ? Tout cela pose de réelles questions.

Camouflet pour Emmanuel Macron qui se retrouve une fois de plus fragilisé politiquement en Europe, et excellente nouvelle pour la France et les millions de Français qui continueront de voyager, se déplacer en France dans des transports français ! Quelle fierté !

Communiqué de presse de Steeve Briois


Sur le même thème lire aussi:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi