Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Profanations d’églises, silence on saccage…

mardi 12 février 2019

Profanations d’églises, silence on saccage…

Ces derniers jours, quatre lieux de culte catholiques ont été vandalisés, sans que cela n’émeuve les grands médias, laissant la presse quotidienne régionale traiter les faits aux mieux dans ses colonnes locales, ou au pire dans des entrefilets.
Ces derniers jours, quatre lieux de culte catholiques ont été vandalisés, sans que cela n’émeuve les grands médias, laissant la presse quotidienne régionale traiter les faits aux mieux dans ses colonnes locales, ou au pire dans des entrefilets.

Face à ces « dégradations », zéro écho, si ce n’est le silence coupable des faiseurs d’opinion, choisissant les victimes honorables…et les autres que l’on peut laisser dans l’ombre, livrées à leurs malheurs !


La semaine passée, trois églises: Notre-Dame de Dijon, Notre-Dame des Enfants de Nîmes, Saint Nicolas et la cathédrale Saint Alain de Lavaur, ont vu des Christ amputés voire décapités, des Vierges profanées, des crèches détruites, des tarbernacles éventrés, des crucifix maculés d’excréments, d’hosties répandues au sol.

Malgré une dépêche AFP relatant les exactions dans l’église Notre-Dame-des-Enfants à Nîmes, où un tabernacle a été fracassé et des hosties dispersées sur le sol, ainsi qu’une croix dessinée sur un mur intérieur de l’édifice avec des excréments, silence radio des bien-pensants, prompts à s’émouvoir quand il s’agit de défendre la liberté des autres cultes.

Pis encore, rappelons que Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, mais aussi des cultes ne s’est aucunement ému de ces actes immondes, ni par voie de communiqué, ni sur les réseaux sociaux dont il est pourtant friand.

Nous dénonçons ces actes barbares et ce quels que soient les lieux de cultes et la foi concernés. Nous demandons aux autorités de prendre instamment les responsabilités qui sont les leurs.

Communiqué de Sébastien Chenu


Sur le même thème lire aussi:

2 commentaires:

  1. Selon que tu sois, en France et dans le monde, musulman, juif ou chrétien, tu ne seras pas traité de la même manière par les médias, les politiques et le show-bis. En cas d'agression, si tu es chrétien, on s'en fout. Si tu es juif, les consciences s'éveillent un peu mais pas de lamentations de leur part. Si tu es musulman, tous le tintouin médiatique sonne les cloches de l'indignation et de l'horreur et crie à l'islamophobie et la justice s'empare de l'affaire. Voilà, ne soyez pas chrétien, vous pouvez mourir dans l'indifférence générale.

    RépondreSupprimer
  2. Marie 22 j'adhére entiérement à vos propos.La France n'est plus gouvernée,les médias racontent n'importe quoi,sous sommes sous l'emprise de la Macronie. A quand les lettres de cachet.

    Concernant les lieux de culte (églises) c'est le silence absolu de notre sinistre de l'intérieur.L'islam gangréne notre pays,et nos élites sont volontairement sans réaction.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi