Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Plusieurs profanations d'églises et aucune condamnation du gouvernement

mardi 12 février 2019

Plusieurs profanations d'églises et aucune condamnation du gouvernement

Alors qu'un tag antisémite en plein Paris a été monté en épingle par des membres du gouvernement et certains médias, n'ont pas hésité à incriminer indirectement les Gilets jaunes, plusieurs profanations d'églises n'ont fait l'objet d'aucune condamnation du gouvernement.
Alors qu'un tag antisémite en plein Paris a été monté en épingle par des membres du gouvernement et certains médias, n'ont pas hésité à incriminer indirectement les Gilets jaunes, plusieurs profanations d'églises n'ont fait l'objet d'aucune condamnation du gouvernement. 

Retour avec Jacques Myard sur un phénomène qui interpelle.


«Il faut raison garder. Certes, il se peut que ce soient des actes isolés de déséquilibrés, mais on voit bien, surtout après les inscriptions qui ont eu lieu à Paris- "Juden"-, que les aversions antireligieuses se développent, alors que la liberté de culte doit être et est un droit constitutionnel», réagit Jacques Myard au micro de Sputnik France.

Le maire Les Républicains de Maisons-Laffitte (Yvelines) a vu l'Église Saint-Nicolas, dans sa commune, profanée dimanche 10 février en fin d'après-midi. Une profanation qui s'ajoute aux quatre autres, diffusées dans la presse nationale. L'Observatoire de la Christianophobie relate pour sa part bien d'autres cas, relatés par la presse régionale.

Ainsi, à Nîmes, Lavaur, Houilles, Dijon et Maisons-Laffitte, s'ajoutent Saint Gilles-Croix-de-Vie, où les lieux de cultes sont régulièrement dégradés depuis «près d'un an», Lusignan(Vienne) et Talmont (Vendée), portant ainsi à huit le nombre d'églises et cathédrales profanées depuis le 1er février. À Houilles, commune voisine de Maisons-Laffitte, où l'église Saint Nicolas a été vandalisée trois fois en dix jours comme le relatent nos confrères du Parisien, la préfecture a condamné «avec la plus grande fermeté ces violences graves et inadmissibles contre ces lieux de culte». Silence radio, cependant, du côté de la Place Beauvau.


«Dans les profanations des églises, comme dans les tags "Juden" que nous venons d'évoquer, il faut réagir de la même manière […]», insiste Jacques Myard.

Or, si Jacques Myard, interviewé sur ces profanations, ne manque pas de condamner à plusieurs reprises le tag antisémite retrouvé ce week-end sur la vitrine d'un restaurant parisien —un acte «extrêmement grave», «véritablement méprisant» et devant «être condamné sans appel»- cela n'est pas le cas du gouvernement qui, pour l'heure, n'a pas condamné les profanations d'églises.

«Il faut que le gouvernement condamne aussi bien les profanations qui peuvent avoir lieu dans des églises et édifices de culte que ces inscriptions odieuses qui ont été effectuées dans l'île Saint-Louis.»
[...]

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Profanations d'églises en série dans toute la France

➜ Christianophobie en France : 26 actes en décembre, 315 sur l’année !

➜ Bordeaux : L’église Sainte Croix vandalisée. Le silence assourdissant des autorités publiques

1 commentaire:

  1. https://www.20minutes.fr/societe/2450479-20190213-vandalisme-eglises-edouard-philippe-condamne-laurent-wauquiez-parle-christianophobie

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi