Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Nouveau coup dur pour le pouvoir d’achat, des opérateurs téléphoniques haussent les tarifs

mercredi 13 février 2019

Nouveau coup dur pour le pouvoir d’achat, des opérateurs téléphoniques haussent les tarifs

En ce début d’année 2019, Bouygues Télécom, SFR et Free mobile ont décidé d’augmenter le prix de leurs services pour certains de leurs clients. Si la manœuvre est légale, la manière de procéder est pointée du doigt.
En ce début d’année 2019, Bouygues Télécom, SFR et Free mobile ont décidé d’augmenter le prix de leurs services pour certains de leurs clients. Si la manœuvre est légale, la manière de procéder est pointée du doigt. 



L'UFC-Que Choisir a lancé l'alerte le 6 février. Les trois géants des télécommunications ont décidé de faire payer plus chers certains de leurs services.



Du côté de Bouygues Télécom, les clients de certains forfaits Bbox paieront leur abonnement 3 euros de plus par mois. Chez SFR, ce sont les clients de plusieurs forfaits mobiles, dont ceux de la marque Red by SFR, qui verront leur facture mensuelle augmenter de 2 euros.


C'est un peu différent concernant Free mobile. Pour les détenteurs des forfaits à 2 euros, les appels vers de multiples destinations à l'étranger coûteront, à partir du 1er mars, 1,35 euros la minute. Ce qui constitue une belle hausse quand on sait qu'aujourd'hui, ces prix varient de quelques centimes à moins de 1 euro.

Au-delà de la dimension pécuniaire, c'est la méthode qui agace de nombreux consommateurs. Pour Bouygues Télécom et SFR, ces hausses de tarifs sont activées par défaut car liées à un changement des options. En contrepartie d'un paiement plus important, les clients de SFR bénéficieront d'une hausse de 10 Go des données mobile sur les forfaits 4G. Pour Bouygues, c'est l'arrivée des appels illimités vers les mobiles qui justifie de mettre la main à la poche.

Les options supplémentaires peuvent être refusées. Il faut pour cela suivre la procédure indiquée par les opérateurs et le faire dans un délai de quatre mois après le changement.

[...]

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi