Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Mobilisation des retraités : «J'ai fait du rab pour avoir une retraite correcte et on m'assassine»

vendredi 1 février 2019

Mobilisation des retraités : «J'ai fait du rab pour avoir une retraite correcte et on m'assassine»

Ce jeudi après-midi, notre journaliste Margaux Lacroux suit la mobilisation des retraités à Paris, qui manifestent pour dénoncer les «attaques» du gouvernement «contre leur pouvoir d'achat»
Ce jeudi après-midi, notre journaliste Margaux Lacroux suit la mobilisation des retraités à Paris, qui manifestent pour dénoncer les «attaques» du gouvernement «contre leur pouvoir d'achat»

«Mépriser un quart de la population, c'est scandaleux». Le froid mordant n'a pas dissuadé Nelly di Giovanni de venir de Colombes (92) pour défiler à Paris en tête de cortège.
Une énième manifestation pour celle qui fait partie d'Ensemble et solidaire UNRPA, une des neuf associations organisatrices. La reculade du gouvernement, qui n'applique finalement pas la hausse de la CSG aux retraités qui ont moins de 2000 euros mensuels, n'est selon elle pas suffisante : «Est-ce qu'on est des privilégiés quand on a un tout petit peu plus de 2000 euros ?»C'est justement son cas. Son loyer de 700 euros et les charges payées, il ne lui reste pas grand chose, regrette-t-elle. Elle a 73 ans, dont 11 ans de retraite et 44 ans de travail. «J'ai fait du rab pour avoir une retraite correcte et on m'assassine», conclut cette ancienne professeure de dessin industriel dans un lycée professionnel. 

Catherine, 64 ans: «Je ne veux plus du libéralisme, de Macron, d'un gouvernement pour les très riches»

A 64 ans, Catherine est de toutes les manifestations. Celles des retraités mais aussi celles des gilets jaunes. Cette fois-ci, rien de fluo, elle porte une affiche «les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère». «Je ne veux plus du libéralisme, de Macron, d'un gouvernement pour les très riches», dit cette ancienne chef d'entreprise, à la retraite depuis deux ans. «Macron n'y connait rien. Donner de l'argent aux pauvres, c'est faire revivre l'économie». Elle ne s'attend pas à ce que Macron cède. «Du moins, pas sur l'essentiel. Mais au moins la parole de ceux qu'on n'entendait pas s'exprime.» Pas d'espoir non plus concernant le grand débat : «Ça va être le grand n'importe quoi. On va se retrouver avec 400 trucs, on ne pourra pas en faire la synthèse», balaie-t-elle.

*****

Une retraitée se dit au micro de RT France, «un peu Gilet jaune». «Monsieur Macron a oublié les Français d'en bas», ajoute-t-elle.


Sources: liberation.fr - francais.rt.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Les retraités à nouveau mobilisés pour leur pouvoir d'achat

➜ Les retraités, grands oubliés des gains de pouvoir d'achat en 2019

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi