Peuple de France-Revue de presse: « La langue française malmenée », Macron le premier responsable !

samedi 16 février 2019

« La langue française malmenée », Macron le premier responsable !

Dans un élan à la fois surprenant et malvenu, Franck Riester, le ministre de la Culture déplore sur RFI que « la langue française est malmenée » appelant « à se battre pour qu’elle soit préservée ».
Franck Riester
Dans un élan à la fois surprenant et malvenu, Franck Riester, le ministre de la Culture déplore sur RFI que « la langue française est malmenée » appelant « à se battre pour qu’elle soit préservée ».

Surprenant, quand on sait que la langue française est depuis des années le parent pauvre et oublié des politiques publiques.


Malvenu, quand ce même ministre ajoute « il ne faut pas hésiter y compris dans d’autres pays, à parler d’abord le français plutôt que d’avoir recours systématiquement à l’anglais »
Le ministre de la Culture vise-t-il sans le nommer le président de la République, adepte des discours dans la langue de Shakespeare à l’étranger devant les organisations diverses ou encore les grandes écoles ?

De même, le ministre accuse-t-il la France de laisser sa langue si malmenée dans les instances européennes où elle est continuellement mise à l’écart et reléguée au profit de l’anglais ?

Pense-t-il également à la décision de la justice administrative de rejeter la clause Molière qui impose aux travailleurs détachés l’usage du français sur les chantiers ?

Enfin, quel plus mauvais signal que celui du choix macronien pour présider l’organisation internationale de la Francophonie d’une candidate rwandaise, anglophone et dont le pays est connu pour sa francophobie militante ?

La défense de la langue française est un sujet trop sérieux pour l’abandonner à des discours creux et des effets de manche.

Défendre la francophonie c’est d’abord défendre la langue française sur le territoire national, en lui redonnant une place majeure à l’école primaire où la moitié du temps d’enseignement doit lui être consacré et en adoptant une loi Toubon renforcée protégeant le français dans l’enseignement supérieur face à l’assaut généralisé de l’anglais.

Communiqué de presse du Rassemblement National


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi