Peuple de France : Gilets jaunes acte 15 : une mobilisation en hausse

dimanche 24 février 2019

Gilets jaunes acte 15 : une mobilisation en hausse

Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur, 46 600 manifestants se sont réunis dans toute la France, dont 5 800 à Paris, pour l’acte XV du mouvement des “gilets jaunes”. Des chiffres en légère hausse par rapport à la semaine passée.
Selon les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur, 46 600 manifestants se sont réunis dans toute la France, dont 5 800 à Paris, pour l’acte XV du mouvement des “gilets jaunes”. Des chiffres en légère hausse par rapport à la semaine passée. 

La mobilisation continue. Ce samedi 23 février, le quinzième acte du mouvement des « gilets jaunes » a battu son plein dans toute la France.


Les chiffres de la mobilisation sont tombés peu après 19 heures, et selon le ministère de l’Intérieur, 46 600 personnes ont été comptabilisées sur l’ensemble de la journée et du territoire, dont 5 800 à Paris. Des chiffres en hausse puisqu’il n’étaient « que » 41 500 le week-end dernier. Les rassemblements les plus « chauds » ont eu lieu à Clermont-Ferrand et Toulouse. Dans la première ville, 2 500 « gilets jaunes » ont défilé dans la cité auvergnate, barricadée pour l’occasion dans la crainte de la présence de casseurs parmi les manifestants. Certains se sont heurtés aux forces de l’ordre en milieu d’après-midi. Des poubelles ont été incendiées et 12 interpellations avaient déjà eu lieu à 10h30, selon la préfecture. « Des armes, dont certaines par destination (boules de pétanque, batte de baseball, pistolet d’alarme, poignée à impulsion électrique) ont été appréhendées », toujours selon la préfecture. Toujours à Clermont, des affrontements se sont également déroulés dans une artère commerçante de la ville et les CRS ont dû faire usage du LBD. 



A Paris, deux manifestations (défilé entre la place Charles-de-Gaulle et celle du Trocadéro) et trois rassemblements (deux place de la République, un troisième dans le 17e arrondissement) ont été déclarés auprès des services de la préfecture de police. Si ces actions se sont déroulées dans le calme, quelques bombes lacrymogènes ont dû être tirées à l’arrivée sur l’esplanade du Trocadéro pour disperser le cortège, en fin d’après-midi. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, ils étaient 5 800 à défiler dans la capitale à la mi-journée.



[...]


En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Video. Éric Drouet : « Après 15 semaines, on n’est toujours pas écoutés, c’est très grave ! »

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi