Peuple de France-Revue de presse: Pour la DGSI, la menace terroriste se "maintient à un niveau très élevé"

mardi 19 février 2019

Pour la DGSI, la menace terroriste se "maintient à un niveau très élevé"

Arrivé il y a quatre mois à la tête de la Direction générale de la sécurité intérieure, Nicolas Lerner se confie pour la première fois au Parisien sur les menaces qui guettent la France.
Arrivé il y a quatre mois à la tête de la Direction générale de la sécurité intérieure, Nicolas Lerner se confie pour la première fois au Parisien sur les menaces qui guettent la France.

Arrivé fin octobre 2018 à la tête de la DGSI, Nicolas Lerner s’est confié au Parisien sur plusieurs sujets inhérents au quotidien des Français.


A commencer par la menace terroriste. D’un côté, elle se "maintient à un niveau très élevé", mais il rappelle que la Direction générale de la sécurité intérieure ne cesse de recruter pour faire face à la menace. "Nous avons effectué plus de 1 300 recrutements depuis 2014 et autant sont prévus d’ici à 2022 pour multiplier les capteurs au plus près du terrain."

Une menace d’actualité alors que le dernier bastion de Daech est en train de tomber en Syrie, posant la question du retour de dizaines de Français partis se radicaliser dans le pays. "Le gouvernement a toujours considéré que ces combattants devaient prioritairement être jugés là où ils avaient commis leurs exactions", explique Nicolas Lerner au Parisien. Sans pour autant assurer qu’ils feront leur retour très prochainement en France. "Le scénario du retour sur le territoire national n’est cependant aujourd’hui qu’une hypothèse de travail. Si cette hypothèse devait survenir, 100 % des hommes et des femmes feraient l’objet de poursuites pénales, la quasi- totalité pour des faits criminels."

[...]

En savoir plus sur lci.fr

Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi