Peuple de France-Revue de presse: Le coût de 40 000 migrants mineurs isolés aurait permis de sauver 40 000 paysans

dimanche 24 février 2019

Le coût de 40 000 migrants mineurs isolés aurait permis de sauver 40 000 paysans

À l’heure où s’ouvre le Salon de l’agriculture, à la fois la plus grande ferme de France et  la manifestation la plus fréquentée par les politiques, faisons un tour d’horizon du monde paysan, auquel 85 % des Français sont très attachés.
À l’heure où s’ouvre le Salon de l’agriculture, à la fois la plus grande ferme de France et  la manifestation la plus fréquentée par les politiques, faisons un tour d’horizon du monde paysan, auquel 85 % des Français sont très attachés.


4 000 animaux et 360 races seront présentés par 1 050 exposants. (Figaro)


Pendant cette 56e fête de l’agriculture, on va célébrer l’excellence de l’élevage français et faire l’éloge d’un savoir-faire unique au monde. Une réputation largement méritée.

Les plus belles stars de nos élevages vont être bichonnées, lustrées, brossées comme un sou neuf, telles des mannequins de haute couture, pour se pavaner devant le public et les photographes. La star du salon, c’est « Imminence ».

Dans chaque stand, chacun pourra goûter ce qui se fait de meilleur comme produits du terroir pour satisfaire son palais. Éleveurs, maraîchers, céréaliers, vignerons, tous passionnés par leur métier, feront honneur à la réputation de notre production agroalimentaire.
Les Français aiment leurs agriculteurs. Ils les jugent sympathiques, passionnés, courageux et surtout utiles.
.
En effet, un paysan nourrit 60 personnes en 2019, contre 15 il y a 40 ans.
.
Le nombre d’exploitations s’est effondré. Le secteur agricole ne représente plus que 3,6 % de la population active.
.
Il reste 474 000 exploitations générant un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros.
.
Pour la 3e année consécutive, le modèle agricole français a été promu « le plus durable au monde » par The Economist, loin devant l’Espagne (19e) ou les USA (26e).
.
Mais au-delà de cette belle fête, à laquelle participeront les principales figures politiques, et au-delà des beaux discours, des éloges et des sourires de circonstance, c’est un monde en grande difficulté que ce monde rural, soumis à une concurrence mondiale et une réglementation européenne toujours plus dures.
.
Quand nos paysans produisent et vendent à perte, parce que les intermédiaires et la grande distribution sont toujours plus voraces, quand les prix au consommateur ne tiennent aucun compte des prix à la production, il ne faut pas s’étonner de la grande détresse qui gagne nos campagnes.
.
Selon la Mutuelle agricole, 40 % de nos paysans gagnent moins de 360 euros par mois.
.
En 10 ans, un tiers des exploitations a disparu.
.
Un agriculteur se suicide tous les deux jours dans l’indifférence générale, incapable de faire face à ses échéances de crédit.
.
25 000 agriculteurs sont en situation de quasi-faillite.
.
Les emprunts contractés pour les mises aux normes environnementales et sanitaires, exigées par Bruxelles, les ruinent et les pénalisent sur le marché mondial, où règne une concurrence déloyale.
.
Nos paysans sont aussi accusés injustement de pollution ou de maltraitance envers les animaux par des ayatollahs de l’écologie ou de la condition animale.
.
Il font face au véganisme et à un agribashing permanent qui n’arrangent rien.
.
Quant à la solitude qui les frappe, c’est un véritable fléau qui les mine. 25 % d’entre eux sont célibataires, soit le double de la moyenne nationale.
.
Dans son discours devant de jeunes agriculteurs européens, Emmanuel Macron veut « réinventer la Pac ».
.
Emmanuel Macron‏Compte certifié @EmmanuelMacron
« Le danger pour notre agriculture n’est pas la concurrence des fruits espagnols. C’est le fait que notre bétail soit nourri au soja OGM importé et que le prix de nos volailles en dépende. Le danger n’est pas en Europe mais dans notre dépendance à l’égard d’autres puissances. »
Du vent que tout cela. Jamais la Pac ne sauvera nos paysans. Elle est insuffisante. Le carcan des règles imposées par l’UE les asphyxie.
Avec Macron, nos paysans doivent se contenter de promesses sans lendemain. Tout part dans l’accueil des migrants pour lesquels rien n’est trop beau.
Le coût des 40 000 mineurs isoles accueillis en 2018, plus de 2 milliards, aurait permis de sauver 40 000 paysans en difficulté, en leur accordant une aide 50 000 euros chacun !
Combien de suicides évités si des dizaines de milliards n’étaient pas engloutis chaque année dans une immigration de miséreux incultes, totalement inutiles à une économie numérique ?
.
Il en arrive 400 par jour dans la clandestinité, allant s’entasser dans les bidonvilles qui fleurissent partout et détruisent le quotidien des riverains.
Sans parler de l’immigration légale qui explose chaque année en distribuant les visas sans compter.
.
Macron espère redresser la France en 3 ans. Il va la couler définitivement au nom du vivre-ensemble.
.
Jacques Guillemain pour ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:


1 commentaire:

  1. Et oui je l'ai déja dit sur de précedents messages.
    Le français n'est plus prioritaire dans son pays.L'argent distribué aux migrants porteurs de haine du blanc,qui non seulement sont indemnisés,mais ils violent,assassinent,pillent,saccagent les église,et sont pour la plupart porteurs de maladies qui avaient disparues en France.l'argent (a credit) envoyé dans des pays africains. Pendant ce temps là les agriculteurs sont a l'agonie,les sdf meurent dans la rue,les retraités dont certains gagnent moins qu'un immigré sont dans la peine.Le peuple de France non seulement est trahi par Mr Macron,ile est méprisé et petit a petit privé de manifestations. C'est de la dictature voilà ce qu'est devenu notre France sous l'ére JUPITER;.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi