Peuple de France-Revue de presse: Bussy-Saint-Georges : l’arrivée d'une centaine de migrants inquiète les habitants

jeudi 7 février 2019

Bussy-Saint-Georges : l’arrivée d'une centaine de migrants inquiète les habitants

Lors d’une réunion publique, de nombreux habitants ont exprimé leur inquiétude lundi soir. Le maire a tenté de les rassurer en annonçant de la vidéoprotection et des patrouilles de police municipale.
Lors d’une réunion publique, de nombreux habitants ont exprimé leur inquiétude lundi soir. Le maire a tenté de les rassurer en annonçant de la vidéoprotection et des patrouilles de police municipale.

L’installation de demandeurs d’asile dans l’ancien hôtel Villa Bellagio continue de faire parler à Bussy-Saint-Georges.


Lundi soir, une réunion publique a attiré entre 150 et 200 habitants. Les uns inquiets ou en colère et d’autres compréhensifs sur le sort de migrants qui ont fui des pays en guerre.

Depuis le 22 janvier, 125 Afghans, Soudanais et Erythréens, âgés en moyenne de 28 ou 29 ans, occupent une partie des chambres de la résidence qui avait été fermée pour raisons de sécurité par la mairie en juillet 2017.


La préfète s’est engagée à ne pas en accueillir davantage

« Je demande des statistiques qui précisent que quand des migrants arrivent, l’insécurité explose », lui a lancé un habitant. « Il n’est pas question de ça mais de savoir comment nous allons gérer la situation », reprend le maire.

« Ce n’est pas le premier centre que nous gérons en Seine-et-Marne. Vous n’êtes pas habitués et ça provoque des fantasmes », a tenté de rassurer Arthur Anane, directeur général de la Rose des Vents, chargée d’accompagner les migrants à Bussy. 

Pas convaincant pour une riveraine : « Nos maisons vont être invendables !» «Ils sont trois par chambre, il y en a 125. Ils vont être 375 bientôt !», hurle un habitant.

[...]

En savoir plus sur leparisien.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi