Peuple de France-Revue de presse: "Des propos extrêmement graves": l'avocate du boxeur Christophe Dettinger choquée par les déclarations de Macron

lundi 4 février 2019

"Des propos extrêmement graves": l'avocate du boxeur Christophe Dettinger choquée par les déclarations de Macron

Le chef de l'État a déclaré que Christophe Dettinger avait été "briefé par un avocat d'extrême gauche" avant de se rendre à la police pour avoir frappé des gendarmes mobiles.
Le chef de l'État a déclaré que Christophe Dettinger avait été "briefé par un avocat d'extrême gauche" avant de se rendre à la police pour avoir frappé des gendarmes mobiles.

L'avocate de Christophe Dettinger, Laurence Léger, dénonce samedi 2 février sur franceinfo "une atteinte indiscutable au principe de séparation des pouvoirs", après les propos tenus par Emmanuel Macron sur le boxeur.
D'après l'hebdomadaire Le Point, le chef de l'État a estimé, au cours d'un entretien informel avec des journalistes, que le boxeur avait été "briefé par un avocat d'extrême gauche" avant de se rendre à la police pour avoir frappé des gendarmes mobiles. "Le boxeur, la vidéo qu’il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d’extrême gauche", a déclaré Emmanuel Macron, avant d'ajouter : 

"Ça se voit ! Le type, il n’a pas les mots d’un gitan. Il n’a pas les mots d’un boxeur gitan." 

Dans cette vidéo diffusée sur Facebook lundi 7 janvier, l'ancien boxeur Christophe Dettinger explique pourquoi il s'en est pris violemment aux gendarmes : 

"Je suis un 'gilet jaune', j'ai la colère du peuple en moi. Je vois tous ces présidents, ces ministres, tout l'Etat se gaver et se pomper, ils ne sont même pas capables de montrer l'exemple, ils se gavent sur notre dos."

"Je suis abasourdie et stupéfaite. Qu'est-ce que c'est les mots d'un gitan ? Qu'est-ce que ça suppose comme sous-entendus ?, a réagi l'avocate du boxeur. Ça voudrait dire quoi, que les gitans ne parlent pas français, peut-être ? Ou qu'ils le parlent moins bien que les autres ? Ou que les gitans sont moins Français que les autres, ou des citoyens de seconde zone ? Je dis que ce sont des propos extrêmement graves, extrêmement choquants, ça a un nom, ça s'appelle du racisme, de la discrimination, et venant d'un chef de l'État… Je pense que ce n'est pas digne d'un président", s'insurge Me Léger.

[...]

En savoir plus sur francetvinfo.fr


Sur le même thème lire aussi:



1 commentaire:

  1. Jupiter n'en est plus a une bavure prés. Le peuple,il s'en fout complétement.je ne supporte plus cet homme qui est trés,mais alors trés loin d'avoir la carrure d'un chef d'état.Son incompétence,il la prouve tous les jours. Vivement les prochaines élections

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi