Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Alain Finkielkraut : les gilets jaunes « c'est un mouvement qui est en train de devenir totalitaire »

mardi 19 février 2019

Alain Finkielkraut : les gilets jaunes « c'est un mouvement qui est en train de devenir totalitaire »

Lors d'une réunion sur l'antisémitisme, le philosophe est revenu sur les insultes dont il a été victime. « Regardons la haine pour en sortir », a-t-il estimé.
Lors d'une réunion sur l'antisémitisme, le philosophe est revenu sur les insultes dont il a été victime. « Regardons la haine pour en sortir », a-t-il estimé.

Interrogé par notre éditorialiste Franz-Olivier Giesbert, il est revenu sur ce samedi après-midi où il fut d'abord « expulsé de la manifestation des Gilets jaunes » puis « lynché » aux cris de « casse-toi, sale sioniste de merde ». 


« Est-ce le bon vieil antisémitisme qui est à l'œuvre  ? Je n'en suis pas sûr », signale-t-il, évoquant le profil de l'homme que l'on voit sur les images. « Un salafiste », précise Alain Finkielkraut – selon les premiers éléments de l'enquête, l'individu aurait appartenu à cette mouvance. La thèse du philosophe est la suivante : l'antisémitisme classique – type année 30 – est à la marge, tandis que celui issu des banlieues et d'une partie de la gauche antiraciste – qui exporte le conflit israélo-palestinien – serait majoritaire. 

Puis vient une virulente attaque contre les Gilets jaunes qui auraient « plus à voir avec les indigènes de la République ou La France insoumise ». 

« C'est devenu une secte avec un autisme de secte qui refuse de s'informer en dehors de la secte. C'est un mouvement qui est en train de devenir totalitaire. »

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Pas des «Gilets jaunes d'origine» : violemment insulté, Finkielkraut pointe du doigt un «islamiste»

➜ Alain Finkielkraut : « L’Europe n’a pas vocation à devenir africaine »

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi