Peuple de France-Revue de presse: Viktor Orbán dit qu’il va combattre Macron pour « respecter la décision des Hongrois de ne pas devenir une nation immigrée »

vendredi 25 janvier 2019

Viktor Orbán dit qu’il va combattre Macron pour « respecter la décision des Hongrois de ne pas devenir une nation immigrée »

Viktor Orbán s’est associé au projet des dirigeants populistes de prendre le pouvoir de l’UE – et prévoit qu’il y aura deux civilisations en Europe dans le futur
Viktor Orbán
Viktor Orbán s’est associé au projet des dirigeants populistes de prendre le pouvoir de l’UE – et prévoit qu’il y aura deux civilisations en Europe dans le futur

Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur du gouvernement italien, a récemment appelé à la création d’un axe Rome-Varsovie pour construire « une nouvelle Europe » contre les migrations.

«J’aimerais créer un pacte, une alliance pour tous ceux qui veulent sauver l’Europe, plus nous serons nombreux, mieux ce sera », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre polonais de droite, Mateusz Morawiecki, a déclaré au début de cette semaine :


«Avec M. Salvini, nous sommes sur la même longueur d’onde en ce qui concerne de nombreuses questions européennes ».

L’année dernière, le chancelier autrichien de droite Sebastian Kurz a appelé à un « axe » anti-immigration, et a utilisé le même langage. Il a ensuite cité l’Italie et l’Allemagne comme alliés possibles.

Et maintenant, le Premier ministre hongrois s’est félicité de la création d’un « axe » anti-immigration en Europe également.

Viktor Orban : « il y aura deux civilisations dans l’UE du futur : « une musulmano-chrétienne à l’ouest, et une traditionnelle en Europe centrale »

Dans son discours, Viktor Orbán a déclaré qu’il souhaitait voir une majorité anti-immigration au sein des institutions européennes et qu’il ferait équipe avec des pays comme l’Italie et la Pologne pour changer la direction du bloc.

Le leader de droite a déclaré qu’il ne pouvait y avoir de « compromis » sur la question migratoire et qu’il devrait « se battre » contre des leaders comme Emmanuel Macron pour « respecter la décision des Hongrois de ne pas devenir une nation immigrée ». M. Orban a également déclaré qu’il pense qu’il y aura « deux civilisations » dans l’UE : « une musulman-chrétien à l’ouest, et une traditionnelle en Europe centrale ».

On s’attend à ce que l’extrême droite fasse des progrès significatifs sur l’ensemble du continent lors des élections au Parlement européen de cette année.

Si le Royaume-Uni quitte l’UE comme il doit le faire le 29 mars 2019, il ne pourra pas participer aux élections du Parlement européen, et c’est regrettable car le dernier tour des élections européennes au Royaume-Uni a été remporté par Ukip en 2014.

© Christian Larnet pour Dreuz.info.


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi