Peuple de France : Video. Gilets jaunes: pour ce journaliste de TF1, il n'y a pas eu de blessés graves

jeudi 17 janvier 2019

Video. Gilets jaunes: pour ce journaliste de TF1, il n'y a pas eu de blessés graves

Hématomes, traumatismes crâniens, pertes d’yeux, mains arrachées… La longue liste des blessures causées par l’utilisation de divers types d’armes par la police, détaillée par Libération, a semble-t-il échappé à Georges Brenier, spécialiste police de TF1, qui a déclaré que les mobilisations des Gilets jaunes n’avaient pas fait de blessés graves.
Hématomes, traumatismes crâniens, pertes d’yeux, mains arrachées… La longue liste des blessures causées par l’utilisation de divers types d’armes par la police, détaillée par Libération, a semble-t-il échappé à Georges Brenier, spécialiste police de TF1, qui a déclaré que les mobilisations des Gilets jaunes n’avaient pas fait de blessés graves.


Après Christophe Castaner qui nie avoir «vu un policier ou un gendarme attaquer un manifestant (…) ou un journaliste», pour ce journaliste de TF1 les violences lors des manifestations des Gilets jaunes n'ont pas fait de blessés graves.

Dans un sujet du journal télévisé de 20h du 10 janvier dernier, Georges Brenier, spécialiste police de TF1, a insisté sur le fait que les manifestations des Gilets jaunes n'avaient pas fait de blessés graves.

«Il n'y a pas eu, à première vue en tout cas, de bavure. Pas de mort, pas de blessé grave», déclare-il.



Bien que M.Brenier ait nié l'existence de blessés graves, de nombreux témoignages et des vidéos sont accessibles sur le Net, montrant des manifestants blessés par des armes en dotation des forces de l'ordre. Selon le service Check News de Libération, 82 personnes ont été grièvement blessées par la police depuis le début des manifestations, dont une soixantaine par des tirs de LBD.

[...]

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi