Peuple de France-Revue de presse: Les retraités, grands oubliés des gains de pouvoir d'achat en 2019

jeudi 31 janvier 2019

Les retraités, grands oubliés des gains de pouvoir d'achat en 2019

Un rapport de l'OFCE estime que le budget voté fin décembre, en pleine crise des «gilets jaunes», augmentera le pouvoir d'achat des ménages de 440 euros en moyenne, au détriment des retraités ainsi que du déficit public.
Un rapport de l'OFCE estime que le budget voté fin décembre, en pleine crise des «gilets jaunes», augmentera le pouvoir d'achat des ménages de 440 euros en moyenne, au détriment des retraités ainsi que du déficit public.

Toutefois, les plus grands perdants du budget restent, une fois encore, les retraités, à nouveau mis à contribution pour soutenir le pouvoir d'achat.
Si les actifs pourront bénéficier de mesures leur étant favorables, comme la défiscalisation des heures supplémentaires et la revalorisation de la prime d'activité, leurs aînés, déjà lourdement frappés par la hausse de la CSG décidée l'an dernier, verront en effet leurs revenus baisser, principalement sous l'effet du «quasi gel des pensions de retraites». Les auteurs chiffrent la perte moyenne annuelle à 240 euros pour des retraités vivant seuls et à 390 euros pour un couple. Tous les retraités seront touchés, quel que soit leur niveau de vie.

*****

L'ensemble des mesures socio-fiscales présentées par le gouvernement devrait entraîner un gain moyen de 440 euros de revenus par ménage. Dans le détail, certains dispositifs devraient doper le porte-monnaie des Français comme la défiscalisation des heures supplémentaires (+140 euros), la baisse de la taxe d'habitation (+150 euros) et la montée en puissance des baisses de cotisations sociales des salariés mises en oeuvre en 2018. À l'inverse, "la désindexation des prestations sociales (pensions, allocations familiales, ...) réduirait le revenu des ménages d'en moyenne 130 euros."

La volonté du gouvernement de soutenir les actifs occupés (qui sont en emploi) s'est largement traduite dans les mesures fiscales et sociales. D'après l'OFCE, "les couples comptant deux actifs seront ainsi plus de 95% à bénéficier de la mise en place des mesures." En revanche, les ménages composés exclusivement des retraités seraient les grands perdants de ces décisions.

En effet, la moitié d'entre eux verront "leur revenu disponible se réduire sous l'effet du quasi gel des pensions de retraites notamment."  Pour les couples retraités, la perte est évaluée à 390 euros par an en moyenne alors que pour ceux vivant seuls, elle est estimée à 240 euros.

Sources: lefigaro.frlatribune.fr  


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi