Peuple de France : Emmanuel Macron préfère les migrants clandestins que nos vieux dépendants !

jeudi 24 janvier 2019

Emmanuel Macron préfère les migrants clandestins que nos vieux dépendants !

Le président de la République est totalement déphasé avec la majorité des citoyens de notre pays.
Le président de la République est totalement déphasé avec la majorité des citoyens de notre pays.

Sa récente déclaration, lors du grand débat d’enfumage, qu’il réalise avec maestria, face à des maires qui « boivent » ses paroles, en réponse à une apostrophe de Brigitte Bagères, maire de Montauban (qui s’est fait huée par une majorité de « veaux » - comme disait de Gaulle) au sujet de l’immigration.


La réponse d’Emmanuel Macron, lui qui croit être le président de tous les français, est la preuve, si elle était encore nécessaire, de sa déconnexion totale avec « ses sujets » :

« L’accueil et l’hébergement des migrants sont inconditionnels, c’est un vrai investissement de l’Etat, il a encore augmenté, c’est environ 2 milliards d’euros, mais il faut s’en féliciter. »

Non, monsieur le président, pour les Français l’accueil et l’hébergement des migrants clandestins ne sont certes pas une priorité, loin de là, et, au contraire de vous, ils ne s’en félicitent pas.

En revanche, ce dont ils se féliciteraient, et ils vous féliciteraient, c’est que vous utilisiez ces quelques milliards pour améliorer le sort et aider les quelques millions de personnes âgées dépendantes qui, dans le pays que vous gouvernez, sont dans l’impossibilité de se payer une place dans une maison de retraite médicalisée.

17 millions de retraités vivent avec une pension moyenne de 1300 euros/mois et la pension moyenne d’une femme est de 1000 euros/mois. Or, les femmes seules constituent 70% des pensionnaires des maisons de retraite.

La facture est souvent astronomique, de 2500 à 5000 euros/mois en moyenne et cela demande d’énormes sacrifices financiers allant jusqu’à l’hypothèque ou la vente du logement que les parents ont mis toute une vie à payer.

Les « Ehpad » coûtent cher, très cher, trop cher.

Et certains, parmi ceux qui nous gouvernent, y compris vous, osent prétendre que les retraités français sont des privilégiés !

En 2050, 1/3 des Français aura plus de 60 ans et le nombre des centenaires sera multiplié par 10.

C’est la honte de la France de constater le sort qui attend les personnes âgées dépendantes. Ce sont des victimes toutes désignées et elles doivent payer très cher pour ne pas être bien traités.

Ils ne peuvent ni revendiquer, ni se mettre en grève, ni manifester, ni même porter un gilet jaune (D’ailleurs les gilets jaunes ne s’intéressent pas du tout à eux. Cela ne fait pas partie de leurs dizaines de revendications. Ils ne se battent pas pour le bien être des personnes âgées dépendantes).

Les « vieux » sont sans défense, ils sont une proie facile et silencieuse.

Quand une société atteint ce stade on peut être assuré qu’elle est en voie de perdition.

Voilà ce dont vous pourriez vous féliciter, si vous parveniez à apporter une solution à ce très grave problème.

Dans la France actuelle il est intolérable de constater que les migrants clandestins et les condamnés à des peines de prison sont mieux considérés et traités que « nos vieux » dépendants qui ont travaillé toute leur vie (et fait beaucoup d’efforts, en comparaison « aux jeunes » qui vous entourent) pour terminer leurs jours dans des « mouroirs », faute de moyens financiers et d’aides sociales suffisantes

Je serais curieux de savoir combien de personnes âgées dépendantes perçoivent les aides auxquelles elles auraient droit ? Certes, il existe, paraît-il, de nombreuses aides à initiales : APL, ALS, ASH, ASPA et APA (que toute personne âgée et en perte d’autonomie devrait percevoir, quelques soient ses ressources).

Ne devrait-il pas exister un service qui devrait les distribuer à qui de droit lors de chaque remise de dossier de placement en maison de retraite médicalisée ?

Comme c’est le cas notamment pour les « migrants » clandestins qui ne parlent pas et ne comprennent pas notre langue et bénéficient immédiatement de toutes les aides sociales et financières auxquelles ils ont droit sans n’avoir rien à réclamer !

La France, votre pays, monsieur le président, est l’un des plus mauvais élèves de la classe sur le sujet du vieillissement, loin derrière la Suède, où ce problème n’existe pas grâce à un « Etat providence modernisé » et une offre des plus complètes de services aux seniors.

Les « Seniors », dont je fais partie depuis déjà longtemps, se montreraient très satisfaits si vous « faisiez un effort » pas trop fatiguant pour améliorer leur sort inacceptable.

Merci, monsieur le président.

Manuel Gomez


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi