Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Et maintenant, Macron humilie les chômeurs

mardi 22 janvier 2019

Et maintenant, Macron humilie les chômeurs

Plus fort que lui. Chassez son naturel, il revient au galop.
Plus fort que lui. Chassez son naturel, il revient au galop.


Avec les maires qui l’applaudissent gentiment, car ils sont bien élevés, le chef de l’État est tout miel tout sucre. Il aime les élus locaux devenus soudainement précieux. Il les caresse dans le sens du poil. Il les comprend. Il les écoute.


Pour d’autres, il emploie ce que les très dévoués députés LREM appellent « un langage de vérité ». Ainsi entre deux sirupeuses déclarations d’amour aux maires, il a lâché ceci : « Il y a des gens qui trouvent avantageux de passer du chômage à un emploi puis de cet emploi au chômage plutôt que de garder un emploi fixe ». Salauds de chômeurs ! Salauds de tricheurs ! Salauds d’assistés !

La droite, persuadée que c’est avec ses impôts qu’on entretient ces fraudeurs, applaudit. Comme Macron, elle n’aime pas ceux qui ne bossent pas. Comme Macron elle déteste les fainéants qui font la grasse matinée. Et c’est comme ça que le chef de l’État grappille quelques points dans les sondages.

Il y a en France environ 5 millions de chômeurs. Dans leur écrasante majorité, des gens droits et honnêtes. Ils ne manifestent pas, ne lancent pas de pavés sur les CRS. Ils sont pacifiques et résignés : des effacés de la terre. C’est pourquoi personne ne se préoccupe d’eux et que Macron peut les piétiner. Qui s’intéresserait à une statistique ?

Un jour peut-être, la colère prendra chez eux la place de la résignation. Et alors le mouvement des Gilets jaunes ressemblera à côté à une anonyme turbulence de récré.

Le prédécesseur de Macron à l’Élysée n’était pas parvenu, pas plus que lui, à enrayer le chômage. Il s’engagea – s’il n’inversait pas cette courbe calamiteuse – à ne pas se représenter. Il tint promesse. Y a-t-il quelqu’un pour croire qu’en 2022 Macron fera pareil ?

Benoit Rayski pour ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi