Peuple de France : LREM, le parti des gens intelligents… qui nous prennent pour des cons

mercredi 2 janvier 2019

LREM, le parti des gens intelligents… qui nous prennent pour des cons

Le président du groupe LREM à l’Assemblée Gilles Le Gendre a osé déclarer :  » il y a une (….) erreur qui a été faite et dont nous portons tous la responsabilité, moi y compris. C’est le fait d’avoir été probablement trop intelligents, trop subtils. »le fait d’avoir été probablement trop intelligents, trop subtils ». Une des meilleures de l’année dernière…
Le président du groupe LREM à l’Assemblée Gilles Le Gendre a osé déclarer :  » il y a une (….) erreur qui a été faite et dont nous portons tous la responsabilité, moi y compris. C’est le fait d’avoir été probablement trop intelligents, trop subtils. »le fait d’avoir été probablement trop intelligents, trop subtils ». Une des meilleures de l’année dernière…


Dans Le Figaro du 28 décembre, Stéphane Ratti, professeur à l’université de Bourgogne-Franche Comté, analyse avec une grande finesse trois phrases qui ont marqué le champ politique des dernières semaines.
Après avoir décrypté — en vrai spécialiste de l’Antiquité latine qu’il est — le « Ma personne est sacrée » de Mélenchon, qui se prend pour Tiberius Gracchus, puis la suggestion faite par Macron à un paysagiste de « traverser la rue » pour trouver un travail de serveur de bistro, il s’attarde avec gourmandise sur la perle des perles, le sommet du sottisier, tombé de la bouche de Gilles Le Gendre (qui ça ?), président du groupe LREM à l’Assemblée nationale : 

« Et puis, il y a une deuxième erreur qui a été faite et dont nous portons tous la responsabilité, moi y compris. C’est le fait d’avoir été probablement trop intelligents, trop subtils. »

Comme disait le cher Lino trop tôt disparu : « Les cons, ça ose, tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. »

Gilles Le Gendre est l’élu de Paris Rive Gauche — la 2ème circonscription de la capitale, 5ème et 6ème arrondissements. Né à Neuilly, biberonné au collège Sainte-Croix, « économiquement de droite, et culturellement et sociétalement de gauche, un peu schizophrène électoralement » — de son propre aveu. Sa connaissance de la France périphérique est forcément parcellaire. Sûr d’incarner la modernité, il est terriblement ancien monde — comme d’autres, en 1788, étaient Ancien Régime. Manquer de sens politique n’est pas un péché mortel. Mais se penser trop intelligent révèle une faille. Vite, un divan pour Monsieur Le Gendre !

Ils sont tous taillés sur ce modèle, à LREM. Sans humilité. Persuadés, parce qu’ils ont été élus, d’être des Elus. On sait depuis lurette que le pouvoir rend fou et que Quos vult perdere Jupiter dementat. Oui — mais quand on a à sa tête quelqu’un qui se prend pour Jupiter, signe de grande intelligence…

[...]

En savoir plus sur blog.causeur.fr


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles à lire aussi