Revue de presse française et internationale - Peuple de France: Loi anticasseurs: un député dénonce un «retour sous le régime de Vichy»

jeudi 31 janvier 2019

Loi anticasseurs: un député dénonce un «retour sous le régime de Vichy»

«Dérive complète», «pure folie» : le député centriste Charles de Courson, descendant de résistant, a critiqué en des termes radicaux un amendement de la loi anticasseur qui permettra aux préfets de prononcer des interdictions de manifester.
«Dérive complète», «pure folie» : le député centriste Charles de Courson, descendant de résistant, a critiqué en des termes radicaux un amendement de la loi anticasseur qui permettra aux préfets de prononcer des interdictions de manifester.

La majorité est-elle en train de basculer dans une dérive sécuritaire, à travers son examen de la proposition de loi (Les Républicains) anticasseurs ?
C'est en tout cas l'avis du député de la Marne Charles de Courson (Les Centristes), qui est monté au créneau contre un amendement du gouvernement voté dans la soirée du 30 janvier. L'amendement en question permet aux préfets de prononcer des interdictions de manifester. Cette prérogative était jusqu'à présent réservée aux juges, et sa modification dérange les défenseurs des libertés individuelles mais aussi une partie de l'opposition, les Insoumis et le Rassemblement national ayant pris position contre.

*****

Un député de la Marne qualifie le texte de « pure folie »

« On se croit revenu sous le régime de Vichy », s’est exclamé Charles de Courson (Libertés et territoires), suscitant de vives protestations dans la majorité et à droite. Le député de la Marne, fils de résistant, a qualifié de « pure folie » le texte de loi. Il a également sévèrement critiqué le fait qu’une autorité administrative puisse prononcer une interdiction de manifester dès lors que le comportement d’un individu « constitue une menace d’une particulière gravité pour l’ordre public ».



Dans les rangs des « marcheurs », quelques voix se sont également élevées pour réclamer la suppression de l’article, manquant de « garde-fou » selon Delphine Bagarry. Aurélien Taché s’est aussi inquiété de ce que pourrait en faire un pouvoir autoritaire. D’autres élus LREM ont défendu en vain des amendements pour un meilleur encadrement.

Sources: francais.rt.com - lunion.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi