Peuple de France-Revue de presse: Pour organiser le grand débat national, Chantal Jouanno touchera... 14.700 euros par mois

mardi 8 janvier 2019

Pour organiser le grand débat national, Chantal Jouanno touchera... 14.700 euros par mois

Chantal Jouanno, l'organisatrice du grand débat censé répondre à la crise politique, touchera 14.700 euros brut par mois en 2019. Une indemnité mensuelle pas très "gilet jaune", et surtout très importante comparée aux effectifs de la commission nationale du débat public, qu'elle préside.
Chantal Jouanno
Chantal Jouanno, l'organisatrice du grand débat censé répondre à la crise politique, touchera 14.700 euros brut par mois en 2019. Une indemnité mensuelle pas très "gilet jaune", et surtout très importante comparée aux effectifs de la commission nationale du débat public, qu'elle préside.

Pour organiser le "grand débat national" voulu par Emmanuel Macron, entre autres missions, l'ex-sénatrice et ministre Chantal Jouanno va toucher en 2019 quelque... 14.709 euros brut par mois.
Aucun tripatouillage particulier dans cette rémunération : il s'agit du salaire de la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP) prévu par l'annexe à la loi de finances 2019, repéré dans un premier temps par la Lettre A. On notera que cette rémunération est en hausse de 4.093 euros par rapport à 2018, soit 341 euros par mois. Depuis que Chantal Jouanno a pris la tête de la CNDP, début 2018, la rémunération du numéro un de l'instance a d'ailleurs augmenté de 13%, soit 1684 euros par mois. Piquant, quand on sait que le débat, censé répondre au mouvement des gilets jaunes, portera notamment sur les inégalités sociales et le fonctionnement des services publics.

Interrogée par France Info, Chantal Jouanno a rappelé que son salaire a été décidé avant qu'elle soit nommée organisatrice du grand débat national, qui ne constitue pas sa seule mission : "C'est le salaire fixé par les autorités (...) [pour] les présidents de la CNDP, quels qu'ils soient". Reste que son indemnisation a augmenté de 13% par rapport à celle de son prédécesseur (voir ci-dessus). L'ex-ministre a par ailleurs affirmé qu'elle "comprenait" qu'une telle rémunération puisse choquer : "Je pense que c'est important que les gens disent (...) en quoi ça les choque". Et d'ajouter : "A la limite, s'ils veulent faire une proposition pour réviser ce salaire, ils en sont totalement libres".

[...]

En savoir plus sur marianne.net


Sur le même thème lire aussi:




1 commentaire:

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal