Peuple de France-Revue de presse: Grand débat: pour Macron, c'est “une erreur d’aborder l’immigration par le terrorisme”

samedi 19 janvier 2019

Grand débat: pour Macron, c'est “une erreur d’aborder l’immigration par le terrorisme”

Le président a estimé, vendredi 19 janvier, à Souillac (Lot), dans le cadre de sa tournée des régions, que “le sujet de l'immigration ne devait pas être un tabou”. Ajoutant toutefois que c'était “une erreur de l'aborder par le terrorisme”.
Le président a estimé, vendredi 19 janvier, à Souillac (Lot), dans le cadre de sa tournée des régions, que “le sujet de l'immigration ne devait pas être un tabou”. Ajoutant toutefois que c'était “une erreur de l'aborder par le terrorisme”.


Le sujet est largement abordé par les « gilets jaunes ». L’immigration a fait irruption dans le deuxième « grand débat » organisé à Souillac, dans le Lot, où Emmanuel Macron a rencontré, vendredi 18 janvier, plusieurs centaines de maires, rapporte le JDD.
Pendant ce marathon du président qui a duré six heures, il a été interpellé par Brigitte Barèges, la maire LR de Montauban (Tarn-et-Garonne).

L’élue a commencé par évoquer les attentats et les « 70 fichés S » dans sa ville. « Les gilets jaunes s’inquiètent d’être plus maltraités que des personnes qui viennent d’ailleurs », a dit Brigitte Barèges. Et d’ajouter : « J’ai lu dans les cahiers de doléances qu’il fallait arrêter l’immigration massive ». Les autres maires présents ont réagi. Le président, lui, a alors répondu que « le sujet de l’immigration ne doit pas être un tabou, mais je pense que c’est une erreur de l’aborder par le sujet du terrorisme. […] Ce n’est pas le bon chemin ». Emmanuel Macron a insisté sur le « défi d’intégration sur lequel nous sommes en échec depuis plusieurs décennies ».

[...]

En savoir plus sur valeursactuelles.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Grand débat à Souillac : une maire évoque la question migratoire et crée le malaise

➜ Video. Brigitte Barèges huée à Souillac après avoir critiqué l'immigration et l'aide médicale d'État

1 commentaire:

  1. Le peuple demande des changements.
    Ce traître n'a jamais eu l'intention de gouverner pour nous.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi