Le Peuple: Les Gilets jaunes occupant des ronds-points menacés d’une amende

mercredi 2 janvier 2019

Les Gilets jaunes occupant des ronds-points menacés d’une amende

Les Gilets jaune qui occupent des ronds-points peuvent se voir adresser une amende de 1.500 à 3.000 euros, a déclaré Thierry Dechaume, coordinateur du mouvement de la Côte Bleue, cité par Le Figaro. C’est ainsi que, selon lui, le gouvernement souhaite «faire taire les Gilets jaunes».
Les Gilets jaune qui occupent des ronds-points peuvent se voir adresser une amende de 1.500 à 3.000 euros, a déclaré Thierry Dechaume, coordinateur du mouvement de la Côte Bleue, cité par Le Figaro. C’est ainsi que, selon lui, le gouvernement souhaite «faire taire les Gilets jaunes».


Thierry Dechaume, coordinateur des Gilets jaunes de la Côte Bleue, littoral à l'ouest de Marseille, affirme avoir été prévenu par un lieutenant de gendarmerie des conséquences de l'occupation de ronds-points, informe Le Figaro.

«Le gendarme m'a informé que l'article R116/2 du Code de la voirie routière stipule qu'il est interdit d'occuper sans autorisation préalable le domaine public routier ou ses dépendances», raconte M.Dechaume.


Selon lui, cette infraction est passible d'«une amende de 5e classe», allant de 1.500 à 3.000 euros.

«Le rond-point reste le seul endroit permettant de rendre visible notre mouvement! Le gouvernement a donné pour consigne de nous criminaliser et de nous judiciariser individuellement. C'est une manière de faire taire les Gilets jaunes. Ça, personne ne le dit, ça ne se sait pas!» s'indigne-t-il.

[...]

En savoir plus sur sputniknews.com


Sur le même thème lire aussi:

➜ Un député demande à Emmanuel Macron une loi d'amnistie pour les "gilets jaunes"

2 commentaires:

  1. Il est grand temps que ça se termine avec cette dictature imposée par nos têtes pensantes.

    RépondreSupprimer

Articles à lire aussi