Peuple de France : Sur les Champs, les gilets jaunes donnent rendez-vous pour 2019

mardi 1 janvier 2019

Sur les Champs, les gilets jaunes donnent rendez-vous pour 2019

Les vœux d’Emmanuel Macron prévus à 20 heures n’ont pas intéressé les gilets jaunes des Champs-Elysées.
Les vœux d’Emmanuel Macron prévus à 20 heures n’ont pas intéressé les gilets jaunes des Champs-Elysées.


Sur des Champs-Elysées noirs de monde, les quelques gilets jaunes présents se font entendre au milieu des touristes et des perches à selfie.

Peu nombreux en cette soirée de nouvel an, les gilets jaunes présents ont pour la plupart le sourire. Pour certains, cette soirée est l’occasion de passer un moment de fraternité et de fête. Pour d’autres, à l’image de Christophe venu spécialement de Melun, c’est une nouvelle occasion de montrer la détermination du mouvement. Handicapé à 80%, l’homme montre les photographies de manifestants blessés. «Il ne faut pas oublier ce qu’il se passe. Nous ne sommes ni d’extrême droite, ni d’extrême gauche, mais extrêmement en colère. Le rendez-vous pour 2019 est pris», s’exclame-t-il.

Pascale, retraitée et habitante du quartier s’est, elle aussi, joint à la foule. «J’avais 18 ans en mai 68, alors je suis présente aujourd’hui. C’est important que ce mouvement perdure», explique-t-elle.

«On n’a pas prévu de l’écouter. Ce sera encore le même baratin», prévient Alexis, emmitouflé dans son écharpe.
«Le mouvement est bien installé et il continuera en 2019», affirme le jeune homme. Bien au-delà des vœux solennels du président, les manifestants ont opté pour une chorale improvisée. Sur l’air de Petit papa Noël revisité en «Petit Emmanuel Macron», ils entonnent des chants parodiques et s’enlacent gaiement.

[...]

En savoir plus sur liberation.fr


Sur le même thème lire aussi:



1 commentaire:

Anonyme a dit…

Voici la vidéo des commentaires de quelques gilets jaunes informés et combatifs sur les Champs le 31 décembre 2018:
https://www.youtube.com/watch?v=TQFaH3fNbnI
Les français réveillés sont avec vous!!

Articles à lire aussi