Peuple de France-Revue de presse: Gilets jaunes: La défiance ne cesse de grandir entre les manifestants et les médias traditionnels

lundi 7 janvier 2019

Gilets jaunes: La défiance ne cesse de grandir entre les manifestants et les médias traditionnels

La défiance ne cesse de grandir entre les manifestants et les médias traditionnels, à qui ils préfèrent d'autres relais privilégiant le live.
La défiance ne cesse de grandir entre les manifestants et les médias traditionnels, à qui ils préfèrent d'autres relais privilégiant le live.


Samedi, l'hostilité à l'égard de la presse a été palpable à travers notamment des huées et des slogans hostiles aux médias comme "Nique la presse".


Selon des journalistes présents lors de la manifestation, des "gilets jaunes" critiquaient "les médias qui mentent" voire refusaient de leur parler.

Dans un communiqué diffusé dimanche soir, la société des journalistes de BFMTV a également évoqué des incidents à Rouen, où une équipe de la chaîne a "essuyé des coups", et à Paris, où une journaliste a été "légèrement blessée à la jambe, suite à un jet de pétard". 

"Depuis le début du mouvement (...), on ne compte plus les violences et les menaces de morts, menaces de viols... que nos confrères et consoeurs subissent sur le terrain", dénonce la SDJ.

Les "gilets jaunes" semblent en revanche de plus en plus diriger leur confiance vers des médias récents, jugés plus "libres" et privilégiant la diffusion en direct des images des manifestations, comme la chaîne RT France, version francophone de la télévision publique russe RT (ex-Russia Today), ou encore Brut, un média 100% réseaux sociaux, tous deux lancés en 2017.

"Nos journalistes sont parmi les manifestants et prennent des risques pour apporter une couverture la plus complète possible", assure à l'AFP Xenia Fedorova, présidente et directrice de l'information de RT France, pour expliquer ce succès auprès des manifestants. 

"Nous donnons aux +gilets jaunes+ une plate-forme pour s'exprimer. Nous les traitons avec respect, sans leur coller d'étiquette d'extrême droite ou d'extrême gauche, comme ont pu le faire de nombreux médias auparavant", ajoute-t-elle.

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi