Peuple de France-Revue de presse: Gilets jaunes, acte VIII : les renseignements s'attendent à des violences

samedi 5 janvier 2019

Gilets jaunes, acte VIII : les renseignements s'attendent à des violences

Selon les notes de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), les manifestations devraient rassembler «  des casseurs aux profils  » variés.
Selon les notes de la direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), les manifestations devraient rassembler «  des casseurs aux profils  » variés.


Comme lors des rassemblements précédents, une partie des Gilets jaunes a déclaré son défilé en préfecture. Une «  marche blanche  » doit être organisée à partir de 9 heures ce samedi entre le Panthéon et Saint-Germain-des-Prés, «  à la mémoire des Gilets jaunes décédés  ».

Et comme lors de l'acte VII de samedi dernier, les médias devraient être une cible de choix pour les manifestants. La chaîne d'information en continu BFM TV devrait notamment recevoir la visite des Gilets jaunes, si l'on en croit la direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC), qui a prévu un dispositif de maintien de l'ordre aux abords des bureaux. Les Gilets jaunes ont également prévu de crier leur mécontentement sur l'esplanade de France Télévisions. Depuis plusieurs jours, sur les réseaux sociaux, des Gilets jaunes prennent en effet le prétexte d'une photo de deux journalistes à la fenêtre d'un bureau, l'un souriant et l'autre faisant un bras d'honneur, pour deviner l'hostilité du service public à leur encontre.


Par ailleurs, une nouvelle fois, le secteur des Champs-Élysées devrait être pris pour cible selon les prévisions de la préfecture de police de Paris (PP). Un barriérage a été prévu autour de l'Arc de Triomphe. Tous les accès au palais de l'Élysée seront également bloqués. La sécurité aux abords de l'Élysée, de Matignon, de l'Assemblée nationale, du Sénat et de l'Hôtel de Ville fait l'objet d'un renforcement. Selon les notes de la direction du renseignement de la PP (DRPP), les manifestations devraient rassembler «  des casseurs aux profils différents, provoquant des violences urbaines avec dégradations au domaine public, de commerces et de véhicules  ».

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal