Peuple de France-Revue de presse: Au moins 31 SDF sont morts dans la rue en Occitanie en 2018, dont 14 à Toulouse

samedi 5 janvier 2019

Au moins 31 SDF sont morts dans la rue en Occitanie en 2018, dont 14 à Toulouse

En 2018, au moins 31 SDF sont morts dans la rue en Occitanie, dont 14 dans la seule ville de Toulouse selon le collectif "Les Morts de la rue" qui dénonce un véritable "sccandale".
En 2018, au moins 31 SDF sont morts dans la rue en Occitanie, dont 14 dans la seule ville de Toulouse selon le collectif "Les Morts de la rue" qui dénonce un véritable "sccandale".


Le collectif "Les Morts de la rue" créé en 2002, regroupe plusieurs associations parmi lesquelles ATD Quart monde, La Mie de pain, Les Restos du cœur, Emmaüs France ou encore le Secours catholique. Il mène des actions liées aux décès de SDF, pour sensibiliser le grand public, dénoncer les causes souvent violentes de ces morts, veiller à la dignité des funérailles mais aussi soutenir et accompagner les proches en deuil. Il organise également des hommages publics aux "Morts de la Rue", qui ont lieu deux fois par an. 

Comme chaque année depuis 16 ans, il publie la liste des morts de la rue. Les sources d'informations du collectif sont diverses : particuliers, associations, institutions, médias...Le collectif rappelle que cette liste n'est pas forcément exhaustive et constitue avant tout un hommage à ces personnes, souvent décédées dans l'anonymat. La liste définitive, publiée après des recoupements avec les autorités administratives, ne sera diffusée qu'en mars 2019.


Pour l'année 2018, le collectif a recensé le décès de 406 SDF, à l'âge moyen est de 48 ans, alors que celui des personnes décédées en France en 2017 était de 83 ans pour les femmes et de 76 ans pour les hommes.

La région n'a pas été épargnée par ces morts qui constituent, selon le collectif, "un scandale qui doit interpeller chacun à un niveau personnel comme collectif, quelles que soient nos appartenances politiques ou religieuses". En 2018, au moins 31 SDF sont morts dans la rue en Occitanie, dont 14 dans la seule ville de Toulouse.

Ces 31 sans domicile fixe sont âgés 28 à 71 ans, et tous sont des hommes. Plus de la moitié d'entre eux ne sont pas identifiés : le collectif dispose de leur âge mais ni de leur prénom ou nom de famille.

[...]

En savoir plus sur ladepeche.fr


Sur le même thème lire aussi:


1 commentaire:

Participer à la discussion

Articles à lire aussi