Revue de presse - Peuple de France: Violences sur les Champs Elysées: l'opposition accuse

samedi 1 décembre 2018

Violences sur les Champs Elysées: l'opposition accuse

Les scènes de guérilla urbaine samedi autour des Champs Elysées ont choqué la majorité. Mais plusieurs figures de l'opposition ont accusé le gouvernement de mettre en scène ces violences pour discréditer le mouvement des "gilets jaunes".
Les scènes de guérilla urbaine samedi autour des Champs Elysées ont choqué la majorité. Mais plusieurs figures de l'opposition ont accusé le gouvernement de mettre en scène ces violences pour discréditer le mouvement des "gilets jaunes".


Alors que les violences se sont étendues à d'autres rues, Édouard Philippe s'est dit particulièrement "choqué par la mise en cause de symboles de la France"
après avoir visionné les images de manifestants casqués et encagoulés entonnant la Marseillaise autour de la flamme du soldat inconnu, qui repose sous l'Arc de Triomphe.

Une scène qui a inspiré le commentaire suivant sur Twitter à Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national: "Bravo aux #GiletsJaunes qui ont fait rempart de leurs corps en chantant la Marseillaise pour protéger la flamme du soldat inconnu contre les casseurs. Vous êtes le peuple de France se dressant contre la racaille."

A droite, le porte-parole des Républicains (LR) Gilles Platret a jugé que "les images de violence exacerbée au pied de l'Arc de Triomphe, symbole de la gloire française profané par des hordes de casseurs" étaient "une honte", tout en réaffirmant son "entier soutien aux revendications des vrais +gilets jaunes+ sur le pouvoir d'achat".

Pour le reste, l'opposition a surtout rejeté la faute sur le gouvernement, coupable selon elle, d'utiliser voire d'encourager ces scènes de chaos pour dénigrer le mouvement des "gilets jaunes".

"C'est le gouvernement qui laisse faire les casseurs systématiquement tous les samedi pour discréditer un mouvement populaire", a accusé Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France. "Le gouvernement met en scène chaque samedi des violences, alors qu'il suffirait d'empêcher les casseurs d'atteindre les Champs Elysées", a-t-il déclaré sur LCI, en réclamant la démission du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, un "incapable" et un "manipulateur".

[...]

En savoir plus sur actu.orange.fr


Sur le même thème lire aussi:




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal