Peuple de France : Policiers en colère: un syndicat dénonce "la signature scandaleuse de ce protocole d’accords"

jeudi 20 décembre 2018

Policiers en colère: un syndicat dénonce "la signature scandaleuse de ce protocole d’accords"

Trahison ! En quelques heures de négociations secrètes place Beauvau, la bande des cinq liquide les intérêts des policiers nationaux en catimini sur l'autel de la République en Marche !
Trahison ! En quelques heures de négociations secrètes place Beauvau, la bande des cinq liquide les intérêts des policiers nationaux en catimini sur l'autel de la République en Marche !

Castaner, Nunez, Lefebvre, Delage et Capon.. Ces cinq noms resteront longtemps gravés dans la mémoire collective des policiers..


Collègues ! Découpez vos cartes syndicales et renvoyez-les aux fossoyeurs de notre profession !

100 euros de + par mois pour.. :

Que tu fermes ta gueule.. Que tu te flingues discrètement sans salir la moquette.. Que tu te fasses immoler en silence à coups de cocktails Molotov.. Que tu te fasses écraser par ta hiérarchie, les médias, les politiciens et la justice.. Que tu ailles réprimer les gilets jaunes pacifiques à coups de LBD et de grenades de désencerclement..

100 euros de + pour renoncer à tout.. Même à ton honneur et à ta dignité.. 100 balles pour maintenir un semblant d’écart entre nos salaires et ceux des smicards qui augmentent également d’une centaine d’euros alors que notre point d’indice est gelé..

France Police – Policiers en colère dénonce la signature scandaleuse de ce protocole d’accords après un simulacre de négociations, bâclé en quelques heures.

Plusieurs recours ont été lancés pour faire annuler les élections professionnelles.

Espérons que cette parodie de démocratie sociale soit sanctionnée par la justice administrative de notre pays.

Notre organisation syndicale va poursuivre le dialogue avec toutes celles et ceux qui refusent cette oukase et réfléchir à la bonne stratégie à adopter après ce coup de poignard dans le dos.



Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Articles à lire aussi