Peuple de France-Revue de presse: Pacte de Marrakech : M. Le Premier ministre, il est temps d’accepter le débat !

dimanche 16 décembre 2018

Pacte de Marrakech : M. Le Premier ministre, il est temps d’accepter le débat !

La fuite en avant, le refus de se confronter au peuple, le déni des réalités ne peuvent plus être la ligne de conduite hasardeuse d’un gouvernement qui glisse dangereusement vers la tentation de la censure.
La fuite en avant, le refus de se confronter au peuple, le déni des réalités ne peuvent plus être la ligne de conduite hasardeuse d’un gouvernement qui glisse dangereusement vers la tentation de la censure.

Alors que le président de la République avait évoqué du bout des lèvres lors de son allocution télévisée, l’immigration comme sujet devant être débattu dans la grande concertation nationale,
Edouard Philippe, quelques heures plus tard, dans son discours à l’Assemblée nationale, retirait cette thématique d’une actualité brûlante sur laquelle les Français veulent être entendus et écoutés.

Or, pas plus qu’il n’a voulu débattre du dangereux Pacte de Marrakech imposé à une opinion publique qui en a découvert, effarée, l’existence que quelques jours avant l’accord conclu dans la ville marocaine, l’exécutif n’entend consulter les Français sur l’immigration.

Cette politique du fait accompli est d’autant plus détestable et condamnable qu’elle est massivement rejetée par les Français, qui régulièrement manifestent leur volonté de mettre un terme à l’insensée politique d’immigration massive.

Elle est également le signe manifeste de désaccords et de couacs de plus en plus récurrents au sommet de l’exécutif et la démonstration évidente d’un pouvoir désormais au pied du mur et naviguant à vue.

Contrairement à ce qu’Emmanuel Macron a affirmé lundi dernier, ni lui ni son Premier ministre n’ont compris et entendu ce que le peuple français lui demande avec insistance depuis des semaines, à savoir le remettre au cœur des décisions et des politiques publiques.

Quelques heures après un nouvel attentat islamiste qui a endeuillé la France, le gouvernement ne peut plus se cacher ni chercher à esquiver l’indispensable débat que les Français exigent.

Je demande au Premier ministre de cesser de fuir ses responsabilités et d’accepter enfin de débattre avec la chef de l’opposition de la politique migratoire et du funeste Pacte de Marrakech.

Communiqué de presse de Marine Le Pen


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi