Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Pacte de Marrakech: lettre du Général Antoine MARTINEZ à Emmanuel Macron

lundi 10 décembre 2018

Pacte de Marrakech: lettre du Général Antoine MARTINEZ à Emmanuel Macron

"Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et de nous priver de notre patrie charnelle."
"Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et de nous priver de notre patrie charnelle."


Monsieur le Président,


Vous vous apprêtez à signer les 10 et 11 décembre prochains le « Pacte mondial sur les migrations sûres, ordonnées et régulières » qui institue un véritable droit à la migration. Il pourra s’imposer à notre législation nationale par le biais de traités préexistants ou du principe de responsabilité commune fixé dans ce pacte.

Il nous apparaît que la seule souveraineté qui restera à la France consistera à fixer librement la façon dont les objectifs du pacte devront être mis en œuvre. Vous ne pouvez pas céder ce nouveau pan de la souveraineté nationale sans un débat public alors que 80 % de la population française considère qu’il faut stopper ou réguler drastiquement l’immigration. En décidant seul de signer ce pacte, vous ajouteriez un motif de révolte supplémentaire à la colère d’un peuple déjà malmené. Vous vous rendriez coupable d’un déni de démocratie, voire de trahison à l’égard de la nation.

Par ailleurs, les finances de notre pays sont exsangues et notre endettement progresse. Vous ne pouvez donc pas prendre le risque d’un appel d’air migratoire coûteux sans avoir démontré préalablement que vous ne serez pas obligé de recourir à plus d’impôts pour répondre aux objectifs du pacte. D’autre part, vous devez être capable, en terme sécuritaire, de juguler les conséquences liées à l’arrivée de populations extra-européennes. Enfin, vous ne pouvez pas ignorer que l’essence même du politique c’est d’assurer la sécurité à l’extérieur et la concorde à l’intérieur. Or, cette concorde ne peut être obtenue qu’à la condition de maintenir une certaine cohérence interne de la société, seule capable de permettre de vouloir faire ensemble ce qui devient de plus en plus problématique aujourd’hui.

En effet, l’État français réalise un peu tard l’impossibilité d’intégrer des populations trop nombreuses, de surcroît de culture totalement différente, qui se sont regroupées au cours de ces quarante dernières années dans des zones qui ne se soumettent plus aux lois de la République.

Vous ne pouvez pas décider seul d’effacer nos repères civilisationnels et de nous priver de notre patrie charnelle.

Nous vous demandons donc de surseoir à la signature de ce pacte et d’appeler par voie de référendum les Français à se prononcer sur ce document. Vous êtes comptable devant les Français de vos actions. Votre élection ne constitue pas un blanc-seing.

Nous soutenons l’initiative du général MARTINEZ contre la signature de ce pacte qui doit être adopté par les États membres de l’Onu à la Conférence intergouvernementale de Marrakech.

Général Antoine MARTINEZ pour ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:





2 commentaires:

  1. Bravo mon Général.
    Votre lettre au Président ne peut pas être plus claire.Vous dites tout fort ce que pensent 8O% des Francaises et Francais.L'invasion migratoire CA SUFFIT. L'époque ou chacun vivait dans son pays,il n' y avait aucun probleme. Refermons déjà nos frontiéres. Encore Bravo mùon Général avec tous mes respects.Vive la France,la vraie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ä Angela Merkel avec sa politique Welche! A
      se demander si elle et Macron veulent couler nos pays

      Supprimer

Articles à lire aussi