Peuple de France-Revue de presse: «Nique la France» : la condamnation du rappeur Saïdou annulée en cassation

jeudi 13 décembre 2018

«Nique la France» : la condamnation du rappeur Saïdou annulée en cassation

La justice a considéré que les propos, aussi outranciers soient-ils, participent à « un débat d’intérêt général ».
La justice a considéré que les propos, aussi outranciers soient-ils, participent à « un débat d’intérêt général ».


Il était accusé par une association de propos anti « Français de souche ». Condamné au civil en janvier, le rappeur Saïdou a finalement été blanchi mardi par la Cour de cassation.
Saïdou, de son vrai nom Saïd Zouggagh, et le sociologue Saïd Bouamama avaient conjointement publié en 2010 un livre et un CD au titre commun, « Nique la France », initiative née de leur mécontentement face au climat de l’époque, symbolisé par l’existence entre 2007 et 2010 du ministère de l’Identité nationale.

Les hauts magistrats ont notamment estimé que les propos « outranciers, injustes ou vulgaires […] entendent dénoncer le racisme prêté à la société française, qu’elle aurait hérité de son passé colonialiste, et s’inscrivent à ce titre dans le contexte d’un débat d’intérêt général», et qu’ils « n’excèdent pas les limites de la liberté d’expression».

[...]

En savoir plus sur leparisien.fr


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi