Peuple de France - Revue de presse française et internationale: Une Nancéienne recueille plus de 83.000 signatures pour le pouvoir d'achat des retraités

mercredi 26 décembre 2018

Une Nancéienne recueille plus de 83.000 signatures pour le pouvoir d'achat des retraités

Francine Vergon estime que les retraités sont les oubliés du mouvement des gilets jaunes. Cette Nancéienne de 68 ans a lancé mi décembre une pétition pour demander l’indexation des retraites sur l'inflation. Elle a déjà recueilli plus de 83.000 signatures.
Francine Vergon estime que les retraités sont les oubliés du mouvement des gilets jaunes. Cette Nancéienne de 68 ans a lancé mi décembre une pétition pour demander l’indexation des retraites sur l'inflation. Elle a déjà recueilli plus de 83.000 signatures.


"Entre mon loyer, mon gaz, mon électricité, ma mutuelle ou encore ma nourriture... il me reste à peu près 100€ par mois pour vivre." Francine Vergon, 68 ans, est en colère. Cette retraitée nancéienne vit avec une pension de 954€ par mois. 

Depuis le début, elle soutient le mouvement des gilets jaunes mais elle estime que le pouvoir d'achat des retraités est oublié. Ce malgré l'annulation de la hausse de la CSG annoncée par le gouvernement.
Plus de 83.000 signatures

Le 17 décembre, elle a donc lancé une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indexation des retraites sur l'inflation. A ce jour, elle a déjà recueilli plus de 83.000 signatures. 

"Ma situation n'est pas florissante mais je pense surtout aux retraités qui ont moins ou rien du tout, témoigne-t-elle. Je connais des personnes avec 600€ par mois qui font les poubelles. Moi j'arrive encore à me débrouiller mais le jour où je n'y arriverai plus j'ai encore mes enfants. Ma fille me propose parfois de me faire un plein de nourriture, mais je n'aime pas ça, j'ai aussi du respect pour moi."

[...]

En savoir plus sur francebleu.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ Macron et les retraités : De l’antipathie à l’acharnement

➜ 20 000 retraités pauvres supplémentaires depuis l’année dernière

➜ De plus en plus de seniors obligés d’aller aux restos du cœur pour survivre

Aucun commentaire:

Articles à lire aussi