Peuple de France-Revue de presse: Des Gilets jaunes dénoncent une « mascarade » de Macron

mardi 11 décembre 2018

Des Gilets jaunes dénoncent une « mascarade » de Macron

Après les annonces du président de la République, de nombreux Gilets jaunes ont exprimé leur colère face à des annonces qu'ils jugent insuffisantes.
Après les annonces du président de la République, de nombreux Gilets jaunes ont exprimé leur colère face à des annonces qu'ils jugent insuffisantes.

Les propositions d'Emmanuel Macron n'ont pas fait retomber la colère d'une partie des Gilets jaunes. Face à un président qui propose une hausse du smic ou encore la défiscalisation des heures supplémentaires, les Gilets jaunes voient « mascarade », « pipeau », « de l'esbroufe, du saupoudrage ».
À Marseille, à Rennes, comme au Boulou, à la frontière franco-espagnole, les Gilets jaunes ne décolèrent et promettent un « Ve acte qui peut être la fin de la Ve République ».

Au rond-point du Boulou (Pyrénées-Orientales), à la nuit tombée lundi soir, quelque 150 Gilets jaunes ont écouté attentivement les mots du chef de l'État autour d'un haut-parleur, avant de se mettre à vociférer en chœur. « Il essaie de faire une pirouette pour retomber sur ses pattes. On voit bien qu'il n'est pas sincère, que c'est de la poudre aux yeux », lance Jean-Marc, un garagiste qui répare des 2 CV. « C'est de l'esbroufe, des effets d'annonces, du saupoudrage, on dirait même que c'est de la provocation », abonde Thierry, 55 ans, mécanicien vélo qui a enfilé le gilet jaune il y a quinze jours.

« Peut-être que si Macron avait fait cette allocution il y a trois semaines, ça aurait calmé le mouvement, mais maintenant c'est trop tard », estime Gaétan, 34 ans, l'un des référents du groupe Rennes Lapins jaunes. « Pour nous, ce discours c'est du pipeau. »

« Le peuple lui demande de démissionner et lui impose des sparadraps sur des brûlures au 3e degré [...] c'est du foutage de gueule », lâche Pierrot, artiste au RSA à Albi. Pour Luc, pizzaïolo à Marseille, « c'est une mascarade. Il annonce des primes versées par les employeurs, mais comment ils vont faire, ils n'ont plus de sous. »

[...]

En savoir plus sur lepoint.fr


Sur le même thème lire aussi:



1 commentaire:

  1. Le minable macron, sans oublier ses prédécesseurs ont mis le beau pays France dans un état de décomposition, alors aujourd'hui le peuple, les riens, s'est soulevé car il constate que ce bon à rien et son troupeau de moutons qui gouvernent ne sont que des mafieux. Alors STOP, depuis plus de 40 ans les Français vivent avec des promesses qui ne réalisent jamais donc maintenant c'est au peuple de fixer des objectifs sur un ou deux ans à un bon gestionnaire, qui devra faute de renvoi respecter sa feuille de route. Les objectifs sont très très nombreux, commençons par la diminution du train de vie de l'état avec suppression des 2/3 des sénateurs, députés, hauts fonctionnaires, et leurs juteux privilèges, suppressions des subventions aux médias, assocs de tous genres, syndicats, arrêt de l'immigration avec gestion du présent, réforme et redressement de la justice aux ordres, suppression de l'ENA, et application de l'égalité entre les classes sociales. Si tous ces points sont réglés les Gilets Jaunes seront de retour auprès de leur famille.

    RépondreSupprimer

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal