Peuple de France-Revue de presse: Gilets jaunes: Christophe Chalençon appelle à une prise du pouvoir par l'armée, "nous allons partir à la guerre civile"

mardi 25 décembre 2018

Gilets jaunes: Christophe Chalençon appelle à une prise du pouvoir par l'armée, "nous allons partir à la guerre civile"

Christophe Chalençon, l'un des leaders désignés des gilets jaunes, a exprimé dans une vidéo publiée dimanche 23 son souhait de voir l'armée prendre le pouvoir pour permettre l'installation d'un "gouvernement de transition". Le seul moyen selon lui d'éviter "la guerre civile".
Christophe Chalençon, l'un des leaders désignés des gilets jaunes, a exprimé dans une vidéo publiée dimanche 23 son souhait de voir l'armée prendre le pouvoir pour permettre l'installation d'un "gouvernement de transition". Le seul moyen selon lui d'éviter "la guerre civile".

Il était déjà l'un des représentants des gilets jaunes parmi les plus décriés. Mais les propos qu'il a tenu dans une vidéo publiée sur sa page Facebook dimanche 23, au lendemain d'un "Acte 6" peu suivi franchissent cette fois un cap.


Christophe Chalençon a appelé dans son message à la "mise en place d'un gouvernement de transition qui va prendre les dispositions pour écouter et entendre le peuple". Et pour parvenir à cette fin, l'artisan forgeron du Vaucluse ne fait pas mystère de son souhait, celui d'une action militaire. 

"Aujourd'hui c'est aux militaires à entrer en jeu pour permettre la mise en place de ce gouvernement de transition". Une action qu'il estime urgente car "début janvier, c'est inévitable, nous allons partir à la guerre civile. C'est inévitable".


[...]

En savoir plus sur francesoir.fr


Sur le même thème lire aussi:

➜ « Nous sommes quelques généraux disposés à remplacer Macron »

➜ Ces généraux demandent un référendum sur le pacte de Marrakech : ils seront sanctionnés !

➜ Un porte-parole des "gilets jaunes" réclame "la démission du gouvernement" et la nomination du général de Villiers comme Premier ministre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi