Peuple de France-Revue de presse: Acte VII des «gilets jaunes»: la police redoute de nouvelles tensions

samedi 29 décembre 2018

Acte VII des «gilets jaunes»: la police redoute de nouvelles tensions

Fort de l'expérience des derniers week-ends de heurts, le ministère de l'Intérieur a adapté son dispositif pour sécuriser les manifestations attendues samedi.
Fort de l'expérience des derniers week-ends de heurts, le ministère de l'Intérieur a adapté son dispositif pour sécuriser les manifestations attendues samedi.


«Réactifs, mobiles, déterminés.» À la veille d'un nouveau samedi de colère des «gilets jaunes», l'Intérieur assure que les membres des forces de l'ordre seront au rendez-vous pour encadrer les manifestations pacifiques et sévir contre les éventuels casseurs.

Ce samedi encore, les policiers devront, au petit matin, effectuer un travail préventif dans les gares et aux portes de Paris. Avec des «comités d'accueil» pour intercepter en amont tout porteur d'objet qui pourrait trahir une intention belliqueuse (couteau, boulons, tournevis, masques de protection, etc.).

Le parquet de la capitale a renforcé sa permanence pour traiter au besoin les arrestations à flux tendu. De son côté, la préfecture mobilisera ses pros de l'interpellation, les fameux Détachements d'action rapide (DAR), composés d'effectifs des brigades anticriminalité (BAC), des compagnies de sécurisation et d'intervention, des brigades spécialisées de terrain (BST) et même de la brigade de recherche et d'intervention (BRI, Antigang). Au moins 500 de ces policiers de choc sont attendus sur le terrain. Paris devrait aussi pouvoir compter sur une vingtaine d'unités des forces mobiles.

[...]

En savoir plus sur lefigaro.fr


Sur le même thème lire aussi:



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi