Peuple de France-Revue de presse: 80 % des Français ne veulent plus d’immigration : il faut donc interdire tout débat !

samedi 15 décembre 2018

80 % des Français ne veulent plus d’immigration : il faut donc interdire tout débat !

« Identité et immigration », deux thèmes majeurs qui expliquent l’envolée du populisme en Europe,  lequel donne des sueurs froides à toute la gauche tiers-mondiste et à tous les Cerbères gardiens du Temple de la pensée unique.
« Identité et immigration », deux thèmes majeurs qui expliquent l’envolée du populisme en Europe,  lequel donne des sueurs froides à toute la gauche tiers-mondiste et à tous les Cerbères gardiens du Temple de la pensée unique.

Il a suffi qu’Emmanuel Macron aborde le sujet lors de son discours du 10 décembre pour que le lobby immigrationniste en émoi et l’armée de gardes-chiourme du multiculturalisme entrent en ébullition. C’est la panique.


De quel droit le peuple devrait-il débattre de sa propre identité et remettre en cause le postulat incontournable de l’immigration « chance pour la France » ?

« Je veux aussi que nous mettions d’accord la nation avec elle-même sur ce qu’est son identité profonde, que nous abordions la question de l’immigration. Il nous faut l’affronter », a déclaré Emmanuel Macron.

« On ne peut pas faire la politique de l’autruche, et avoir peur des débats n’a jamais permis de faire avancer les sujets », ajoutait Benjamin Griveaux

Un éclair de lucidité au sein de l’exécutif, mais vite terni par la signature du Pacte de Marrakech, qui organise la submersion migratoire dans le dos du peuple français, majoritairement opposé à l’immigration selon tous les sondages récents.

C’est l’illustration parfaite de la politique du « en même temps » si chère à Macron, consistant à dire blanc un jour pour faire noir le lendemain contre l’avis du peuple.

Le Conseil des ministres du 12 décembre avait clairement défini les cinq principaux thèmes abordés dans la future grande concertation nationale souhaitée par Emmanuel Macron, en réponse à la crise des Gilets jaunes :

« …transition écologique, fiscalité  services publics, évolution du débat démocratique et immigration, permettant à chaque Français de faire part de son témoignage, d’exprimer ses attentes et ses propositions de solutions ».

« Quelles sont les attentes et les inquiétudes des Français relatives à l’immigration, dans un contexte de mondialisation et de laïcité parfois bousculée » ? pouvait-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres.

Mais c’était sans compter sur la mobilisation du tout-puissant lobby immigrationniste, soutenu par la presse, les syndicats et la bobosphère.

Dès jeudi, Édouard Philippe leur faisait allégeance et évacuait le sujet qui fâche.

L’immigration resterait à l’ordre du jour mais sans prendre la forme d’un thème distinct. Il ne reste donc que quatre thèmes majeurs.

Une façon d’enterrer une fois de plus la fracture identitaire qui inquiète les Français, lesquels refusent de se voir dépossédés de leur propre pays.

Plus les sondages montrent l’envolée du vote populiste anti-mondialiste et plus le gouvernement nie l’évidence, croyant naïvement pouvoir refuser l’obstacle indéfiniment.

Marine Le Pen s’est évidemment insurgée contre ce nouveau renoncement.

« Comment le Premier ministre peut-il supprimer l’immigration du débat national alors que le président de la République s’est engagé solennellement devant les Français à en débattre » ?, a t-elle déclaré.

[...]

En savoir plus sur ripostelaique.com


Sur le même thème lire aussi:


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Participer à la discussion

Articles à lire aussi

Faire un don à Peuple de France avec PayPal